Roglic ne regrette pas d'avoir perdu le maillot rose

Roglic ne regrette pas d'avoir perdu le maillot rose©Panoramic, Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le jeudi 16 mai 2019 à 22h11

Primoz Roglic a confié qu'il ne regrettait pas d'avoir perdu son maillot rose au profit de Valerio Conti, car être leader en début de Grand Tour coûte beaucoup d'énergie.

Primoz Roglic ne sera pas leader du Giro du grand départ à Bologne à l'arrivée finale à Vérone. Le Slovène, maillot rose depuis le contre-la-montre de la 1ere étape samedi dernier, a perdu sa place ce jeudi, en terminant à plus de sept minutes de Valerio Conti, membre de l'échappée du jour, deuxième de l'étape (derrière Fausto Masnada) et nouveau leader. Mais le leader de Jumbo-Visma, victime d'une chute en début d'étape, n'a aucun regret, comme il l'a confié sur la ligne d'arrivée. « Je me suis retrouvé dans la chute sans pouvoir l'éviter. Je suis tombé sur mon gros cul, et heureusement, c'est juste ça (sourires). Normalement, tout devrait être OK. Aujourd'hui, l'échappée était trop forte et on aurait dépensé trop d'énergie à tenter de la rattraper, donc nous avons laisser échapper le maillot rose. La chose la plus importante, c'est d'avoir le maillot rose à Vérone. La course est vraiment longue et avoir le maillot nous coûte beaucoup d'énergie. » Rien ne dit qu'il ne le récupérera pas dimanche lors du contre-la-montre de 34,8 kilomètres à San Marin...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.