Riner, Bianchi, Isner : Les 26 avril qui ont marqué l'histoire du sport

Riner, Bianchi, Isner : Les 26 avril qui ont marqué l'histoire du sport©Media365
A lire aussi

Dimitri Ferrero, publié le dimanche 26 avril 2020 à 12h00

Le monde du sport étant en pause forcée pour cause de pandémie de coronavirus, la rédaction vous propose de revivre les grands événements de l'histoire du sport date par date. Aujourd'hui, c'est le 26 avril qui est à l'honneur.


Événement :

2014 : Le judo français sur le toit de l'Europe

Audrey Tcheuméo (-78 kg) et Émilie Andéol (+ 78 kg) puis Teddy Riner (+ 100 kg) sont sacrés champions d'Europe de judo à Montpellier. Au total, la France remportera 13 médailles.

Naissances :

Carlos Bianchi (football) né en 1949

Ce footballeur argentin est l'un des plus grands buteurs de l'histoire du Championnat de France. Formé au Vélez Sarsfield, Carlos Bianchi rejoint le Stade de Reims en 1973, puis il est transféré au PSG en 1977. Après deux saisons dans la capitale, l'Argentin rejoint le RC Strasbourg en 1979. Bianchi inscrit 397 buts en 565 matchs officiels. Il termine huit fois meilleur buteur d'un championnat, avec cinq sacres en France et trois en Argentine. À la fin de sa carrière, Carlos Bianchi entame une carrière d'entraîneur. Il remporte quatre Copa Libertadores, une avec son club formateur de Vélez en 1994, et trois avec Boca Juniors en 2000, 2001 et 2003.

John Isner (tennis) né en 1985

Ce tennisman américain a remporté quinze titres sur le circuit ATP, dont le Masters 1000 de Miami en 2018. Son principal fait d'armes est d'avoir remporté le plus long match de tennis de l'histoire (11 h 5 min) face à Nicolas Mahut lors du tournoi de Wimbledon 2010.

Décès :

Morihei Ueshiba (aïkido) décédé en 1969

Morihei Ueshiba est le fondateur de l'aïkido. Après avoir contribué à la militarisation des esprits dans les années 1930 en développant l'aïkido dans les écoles militaires et divers lieux du pouvoir, sa quête personnelle ainsi que le traumatisme lié à la défaite japonaise de 1945 l'amènent à modifier son approche martiale en « voie de l'harmonie », rejetant toute idée de compétition. Ainsi, l'aïkido fut le premier art martial à être de nouveau autorisé par les autorités américaines d'occupation dès 1948.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.