Reconfinement/Maracineanu : " Je n'ai jamais envisagé que le sport professionnel s'arrête "

Reconfinement/Maracineanu : " Je n'ai jamais envisagé que le sport professionnel s'arrête "©Media365

Guillaume Issner, publié le samedi 31 octobre 2020 à 14h09

Au lendemain du premier jour du reconfinement en France, Roxana Maracineanu a livré sa position sur la suite de la saison du sport professionnel. La ministre déléguée aux Sports prône la continuité des compétitions dans les stades et salles vides.

Le deuxième épisode du confinement, après celui débuté en mars et terminé en mai, suscite beaucoup d'interrogations dans le monde du sport. Pour y répondre et éclairer les dirigeants du sport professionnel en France, Roxana Maracineanu s'est exprimée ce samedi dans les "Grandes Gueules du Sport" sur RMC. La ministre déléguée aux Sports s'est positionnée en faveur de la continuité de la saison sportive, contrairement à ce qui avait été décidé lors du premier confinement. « Le sport ne disparaît pas de nos vies. On a réussi à sauvegarder beaucoup de choses. Nous gardons le sport professionnel comme une donnée essentielle de notre société », a-t-elle rapporté. Ainsi, la volonté de certains cadres du basket français de reporter les matchs de novembre en raison du huis clos imposé laisse perplexe l'ancienne nageuse.


Ne pas arrêter le sport professionnel malgré le huis clos

« Je n'ai jamais envisagé que le sport professionnel s'arrête, quel que soit le niveau des recettes perdues à cause des huis clos. Tout le monde râlait quand on n'avait pas la possibilité de continuer. Maintenant qu'on a la possibilité de continuer, les gens veulent s'arrêter pour toucher les aides. Ce n'est pas envisageable. On fera en sorte que les championnats en question puissent continuer. Il faut que ça continue », a-t-elle expliqué. Des propos qui coïncident avec ceux de Tony Parker. Malgré les difficultés économiques liées au huis clos, la légende des San Antonio Spurs et actuel président de l'ASVEL est prêt à jouer dans des salles vides jusqu'à la fin du confinement. « On est prêts à jouer à huis clos pendant un mois. Pendant la période du confinement, juste ce mois. On est prêts à le faire en Euroligue et en championnat. Mais plus longtemps, ça va être difficile. On veut le faire parce qu'après, ça va être difficile de caser des matchs. Et ce serait bien qu'on puisse finir le Championnat », se justifiait-il ces dernières heures dans les colonnes de L'Équipe. Une décision sera prise mardi pour la Jeep Elite. En attendant, les acteurs du sport pro et l'élite du basket français sont fixés sur les intentions de Roxana Maracineanu et du gouvernement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.