Pass'sport : Maracineanu fait un premier bilan

Pass'sport : Maracineanu fait un premier bilan©Media365

Marie Mahé, Media365 : publié le jeudi 21 octobre 2021 à 10h40

Auditionnée en commission à l'Assemblée nationale, la ministre Roxana Maracineanu a effectué un premier bilan du pass'sport.



L'heure est au bilan. Un premier bilan pour Roxana Maracineanu, au sujet du pass'sport. Un dispositif mis en place par le Gouvernement, pas plus tard que cet été, et qui permet de pouvoir financer, du moins en partie, une licence sportive, à hauteur de 50 euros, pour des jeunes âgés entre six et 18 ans. Des jeunes dont les parents bénéficient de l'allocation de rentrée scolaire. D'ailleurs, 600 000 d'entre eux ont d'ores et déjà pu profiter de ce fameux pass'sport, pour le moment. Potentiellement, ils sont un total de 5,4 millions à pouvoir en bénéficier. C'est ainsi qu'un total de 30 millions d'euros ont servi, sur une enveloppe globale de 100 millions d'euros. A ce propos, la Ministre déléguée auprès du ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, chargée des Sports, ancienne grande championne de natation, était auditionnée ce mardi soir en commission, à l'Assemblée nationale. A cette occasion, la ministre a longuement été questionnée sur le sujet, par des députés.

Un pass'sport élargi et prolongé ?

« On est conscient que les associations sportives connaissent des facteurs limitants », a expliqué Roxana Maracineanu, dans des propos rapportés par L'Equipe. La Ministre déléguée auprès du ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, chargée des Sports a profité de cette même audition pour donner des pistes pour que plus de jeunes puissent en profiter. D'ailleurs, son utilisation, prévue initialement jusqu'à la fin de ce mois d'octobre, pourrait être prolongée jusqu'à la fin du mois de février prochain. Il pourrait même être élargi aux jeunes adultes en situation de handicap, jusqu'à 30 ans. Ou bien alors servir pour des familles, à travers un abonnement à la piscine. « Je veux vous rassurer. Si les crédits ne sont pas consommés, ils seront fléchés pour la pratique sportive et notamment les dispositifs du savoir nager et savoir rouler », a ajouté Roxana Maracineanu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.