Paris 2024 : Quels périmètres de sécurité ?

Paris 2024 : Quels périmètres de sécurité ? ©Panoramic, Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 29 novembre 2023 à 19h08

Laurent Nunez, le préfet de police de Paris, a dévoilé les différents périmètres de sécurité qui seront mis en place lors des Jeux Olympiques de Paris 2024.


"Nous avons voulu être transparent et montrer ces périmètres qui vont être soumis à la concertation." En préambule de la conférence de presse détaillant le dispositif de sécurité prévu pour les Jeux Olympiques de Paris 2024, Laurent Nunez, le préfet de police, a tenu à apporter mercredi quelques précisions sur les quatre périmètres de sécurité qui seront établis autour des sites olympiques. Avant de détailler ces donc périmètres, divisés en deux grandes catégories. Il y aura d'abord les périmètres « organisateur », qui seront mis en place aux abords immédiats des sites olympiques et paralympiques (Concorde, Trocadéro, Tour Eiffel, Stade de France,...).

Réduire le risque terroriste

"Seuls les personnes et véhicules dûment autorisés et accrédités par l'organisateur, Paris 2024, ou en possession de billets lors des épreuves, pourront accéder aux sites", précise la préfecture de police. La deuxième catégorie est appelée « état », et représente les périmètres mis en œuvre pour des raisons de sécurité. Avec les périmètres de protection (ou SILT), qui sont situés à proximité immédiate des sites et dont l'objectif d'assurer la sécurité sur les sites olympiques et paralympiques, mais aussi les périmètres d'interdiction de la circulation motorisée, de couleur rouge, qui visent à réduire le risque terroriste et à garantir la sécurité des flux du public ainsi que celle des riverains.

Des "mesures particulières" pour les épreuves sur route

Il y aura également des périmètres de réglementation de la circulation, pour réduire les flux aux abords des périmètres rouges, "en déviant en amont la circulation de transit, de passage, de traversée, tout en préservant l'intégralité des flux de résidents ou liés aux activités économiques, sociales, culturelles", annonce encore la préfecture de police, qui précise également que les épreuves sur route, comme le cyclisme ou le marathon, "feront l'objet de mesures particulières".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.