Paris 2024 : Oudéa-Castéra tacle Hidalgo

Paris 2024 : Oudéa-Castéra tacle Hidalgo ©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 27 novembre 2023 à 08h57

Après les déclarations d'Anne Hidalgo sur les transports qui "ne seront pas prêts" pour les Jeux Olympiques de Paris 2024, Amélie Oudéa-Castéra, la ministre des Sports, s'en prend à la maire de Paris : "S'il faut livrer les Jeux sans elle, on le fera."


Les déclarations d'Anne Hidalgo sur la problématique des transports pendant les Jeux Olympiques de Paris 2024 n'ont pas fini de faire réagir. Alors que la maire de la capitale a estimé, dans une interview à Quotidien, qu'"il y a des endroits où les transports ne seront pas prêts" l'an prochain, des propos "honteux" pour le ministre des Transports Clément Beaune, c'est au tour de la ministre des Sports de s'en prendre à l'édile.

"La séquence qui vient de se passer est assez navrante. On a vu la maire de Paris faire de la politique politicienne sur le dos des Jeux", a regretté Amélie Oudéa-Castéra sur RTL, elle qui assure n'avoir "jamais eu de problème avec Anne Hidalgo. Je travaille très bien avec ses équipes. Je ne lui ai jamais manqué de respect, la réciproque n'étant pas vrai. Je veux que toutes les personnes qui ont quelque chose à apporter à cette équation des Jeux le fasse. Si elle n'est pas prête à le faire, on sera plus fort que ça."

"S'il faut les livrer malgré elle, on le fera"

"S'il faut livrer des Jeux sans elle, et s'il faut les livrer malgré elle, on le fera, a répété l'ancienne tenniswoman. Ce que j'ai trouvé inacceptable, c'est qu'elle condamne les équipes qui se démènent. Si elle avait dit on n'est pas encore prêt, je ne lui en aurais pas voulu. Mais là, elle décourage des milliers de personnes. C'est ça qui n'est pas acceptable dans ce moment-là."

Dans son entretien avec Quotidien, Hildago avait également déclaré : "On est quand même dans une difficulté, déjà, dans les transports du quotidien, et on n'arrive pas à rattraper le niveau (...) de ponctualité, de confort pour les Parisiennes et les Parisiens." Avant d'évoquer la responsabilité de la région Île-de-France, dirigée par Valérie Pécresse, et "un peu aussi" celle du gouvernement. Pécresse lui avait aussi répondu, décrivant "un immense travail collectif qui ne devrait pas dénigré par une maire absente."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.