Omnisports : Un tandem Maracineanu - Blanquer aux Sports

Omnisports : Un tandem Maracineanu - Blanquer aux Sports©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le lundi 06 juillet 2020 à 19h21

Le secrétaire général de l'Elysée Alexis Kohler a annoncé que Jean-Michel Blanquer était le ministre de l'Education Nationale, de la Jeunesse et des Sports du premier gouvernement de Jean Castex, et que Roxana Maracineanu était la ministre déléguées chargée des Sports.

Alors que les Sports avaient eu droit à un ministère à part entière depuis le début de la présidence d'Emmanuel Macron (Laura Flessel de 2017 à 2018 puis Roxana Maracineanu depuis 2018), ils sont désormais regroupés avec l'Education Nationale et la Jeunesse, selon la composition du premier gouvernement de Jean Castex, dévoilée ce lundi soir par le secrétaire général de l'Elysée Alexis Kohler. Roxana Maracineanu devient en effet ministre déléguée aux Sports, sous la tutelle du Ministre de l'Education Nationale, de la Jeunesse et des Sports, Jean-Michel Blanquer. Cette hiérarchie ressemble ainsi à celle instaurée entre 2014 et 2017 sous la présidence de François Hollande, lorsque Thierry Braillard avait été le secrétaire d'Etat chargé des Sports au sein du ministère des Droits des femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports (dirigé par Najat Vallaud-Belkacem) puis du ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports (dirigé par Patrick Kanner).

Moins de deux ans pour mener ses projets à bien

L'ancienne championne du monde de natation, âgée de 45 ans, conserve donc son poste, même si elle devra désormais en référer à un supérieur hiérarchique supplémentaire, en la personne de Jean-Michel Blanquer (55 ans), qui était jusque-là Ministre de l'Education nationale et de la jeunesse. Le nom de Karl Olive, ancien journaliste sportif et actuel maire de Poissy (Yvelines) avait pourtant circulé ces derniers jours, tout comme celui de Jacques-Henri Eyraud, même si président de l'OM avait démenti. Roxana Maracineanu a désormais un peu moins de deux ans devant elle (sauf nouveau remaniement d'ici là qui la concernerait), jusqu'aux prochaines élections présidentielles, pour mener à bien ses projets, comme le dialogue avec les supporters de football, le développement de la pratique du sport à l'école, ou encore son projet de loi pour plus de démocratie dans les institutions et plus de femmes aux postes à responsabilité. Et ainsi faire oublier sa phrase du 22 avril, lorsqu'elle avait déclaré que « le sport ne sera pas prioritaire dans notre société », au moment d'évoquer le déconfinement, ce qui lui avait valu quelques critiques.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.