Omnisport : Un collectif de sportifs de haut niveau demande un système juste de retraites

Omnisport : Un collectif de sportifs de haut niveau demande un système juste de retraites©Media365

Mathieu Warnier, Media365, publié le lundi 27 février 2023 à 18h55

En marge du début de l'examen du projet de loi portant sur la réforme des retraites par le Sénat, un collectif formé par d'anciens sportifs de haut niveau a tiré la sonnette d'alarme concernant les dispositions qui s'appliqueront à eux.



Le sport s'invite dans le débat sur la réforme des retraites. Après un passage tumultueux devant l'Assemblée Nationale, le projet de loi du gouvernement va être étudié par le Sénat dès ce mardi. A cette occasion, le Collectif des champion(ne)s français a tenu à prendre la parole au travers d'une lettre ouverte adressée au Président de la République, à la ministre des Sports mais également à l'ensemble du gouvernement et aux parlementaires. Dans ce courrier, les signataires alertent sur le fait que, dans la version actuelle du texte, des compensations en matière de trimestres sans la moindre contrepartie financière ne seront valables qu'à compter du 1er janvier 2012, ce qui est considéré comme « injuste » par le collectif. « Seules sont concernées les générations d'après 2012, rappelle le collectif. Le dispositif n'étant pas rétroactif, les générations de sportifs de haut niveau de 1984 à 2012, qui ont représenté brillamment la France ne bénéficient d'aucun droit, donc d'aucune reconnaissance à ce sujet. » Aux yeux des signataires, l'injustice tient au fait que c'est « grâce à leurs résultats, qu'il a été décidé en 2012 de valoriser le travail et les résultats des sportifs de haut niveau ».

Le collectif demande les mêmes droits pour tous

Ils ajoutent qu'il serait « légitime et juste que ce dispositif soit étendu à l'ensemble des sportifs de haut niveau français ». Si un amendement déposé au Sénat pourrait venir corriger ce qui est vu comme une injustice, il n'est simplement question que d'un rachat de trimestres pour les sportifs de haut niveau inscrits entre 1984 et 2022. « Il n'existe dans notre pays aucun secteur d'activité, où deux périodicités générationnelles créent ce type de différence de droit, tonne le collectif dans sa lettre ouverte. Aucun ouvrier, médecin, avocat, ni parlementaire d'avant 2012 ne se trouve dans la situation où ils doivent payer ce que les autres, d'après 2012 ont acquis. Cette inégalité étonnante doit et peut être réparée. » Les signataires, parmi lesquels se trouvent Philippe Candeloro, Frank Adisson, Marie-Claire Restoux, Cathy Fleury ou encore Patrice Martin, demandent ainsi au gouvernement et aux parlementaires que l'ensemble des sportifs de haut niveau puisse disposer des mêmes conditions vis-à-vis de la retraite, quelle que soit leur date d'inscription sur les listes. Un appel dont la portée auprès de l'exécutif et des deux chambres du Parlement reste toutefois à confirmer.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.