NHL : Montréal peut-il renverser Tampa Bay en finale ?

NHL : Montréal peut-il renverser Tampa Bay en finale ?©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le lundi 05 juillet 2021 à 17h20

La quête d'une 25eme Stanley Cup est excessivement mal partie pour les Canadiens de Montréal, qui n'avaient plus atteint la finale depuis leur dernier sacre en 1993. Tampa Bay pourrait mettre fin au rêve dans quelques heures.



Montréal en finale de Stanley Cup, c'est un peu comme si l'Olympique de Marseille retrouvait la finale de Ligue des Champions. C'est une folie furieuse et toute la ville ne parle que de ça, dans la Mecque du hockey par excellence. Même si le contexte Covid a rendu la saison un peu spéciale - la mythique franchise québécoise n'affrontant que les autres équipes canadiennes avant la finale de Conférence, remportée face à Vegas -, pas de quoi tempérer l'enthousiasme débordant des Montréalais, sortis de nulle part après avoir arraché une quatrième place en saison régulière.

Petry : "On ne veut pas les voir gagner 4-1"

Sauf depuis le début de cet affrontement ultime face à Tampa Bay, implacable champion sortant, puisque le Lightning mène 3-0 et pourrait donc "sweeper" les Canadiens dès la prochaine rencontre à Montréal, dans la nuit de lundi à mardi. Dans l'histoire de la NHL, seul un exemple peut donner le moral aux pensionnaires du Centre Bell : en 1942, Toronto avait réussi à renverser la situation en finale pour revenir de 0-3 à 4-3. En toute logique, ce n'est tout de même pas très encourageant, d'autant qu'il n'y a eu que trois autres situations similaires si on étend à l'ensemble des playoffs : pour les New York Islanders en 1975, les Philadelphia Flyers en 1970 et les Los Angeles Kings en 2014.


Le défenseur Jeff Petry assure qu'il ne songe pas à seulement sauver l'honneur (pour ESPN) pour ne pas se faire rosser, comme on dit au Québec : "On ne veut pas les voir gagner la Stanley Cup 4-1. Notre but, c'est de gagner le prochain match afin de se préparer au suivant à Tampa." "On sait ce qu'on doit faire", affirme également le coach Dominique Ducharme, qui vit tout de même un enchantement total (ou presque) pour sa première expérience en tant qu'entraîneur en chef. "On doit faire le job afin de nous envoler mardi pour Tampa, confirme l'attaquant Josh Anderson. On n'a rien à perdre, ce n'est pas encore fini. Prenons un match après l'autre." Tant qu'il y a de la vie...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.