NFL : Et maintenant Trump aimerait voir Kaepernick rejouer !

NFL : Et maintenant Trump aimerait voir Kaepernick rejouer !©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT : publié le jeudi 18 juin 2020 à 15h54

Trois ans après l'avoir insulté au cours d'un meeting, le président des Etats-Unis Donald Trump estime que Colin Kaepernick doit faire son retour en NFL s'il en a encore le niveau.

En septembre 2017, Donald Trump avait insulté Colin Kaepernick (32 ans) de « fils de p... » à l'occasion d'un meeting dans l'Alabama. Aujourd'hui, il milite presque pour que l'ancien quarterback de San Francisco revienne en NFL. Trois ans après avoir mis la pression sur les propriétaires des franchises de la Ligue pour qu'ils éjectent de leur roster les joueurs qui, comme Kaepernick, « manquaient de respect au drapeau américain » en s'agenouillant pendant l'hymne, le président des Etats-Unis revoit sa position. Et aujourd'hui, même si Kaepernick incarne toujours, et même plus que jamais, le mouvement de protestation « Black lives matter », qui dénonce les violences policières à l'encontre de la communauté noire, Trump pense qu'il doit rejouer au plus haut niveau. A condition qu'il ait justement le niveau pour évoluer en NFL. Invité jeudi par un reporter du réseau de télévision Sinclair à dire si oui ou non, le joueur à l'arrêt depuis le 1er janvier 2017 doit bénéficier d'une nouvelle chance, Trump a répondu par l'affirmative, se montrant même catégorique.

Trump : « Un retour de Kaepernick en NFL ? S'il le mérite, il devrait »

« Absolument. S'il le mérite, il devrait. S'il en a la capacité. » Pour l'homme fort du pays, il serait en effet « injuste » de donner une nouvelle chance à l'ex-maître à jouer des 49ers « s'il ne joue pas bien ». Et lorsque l'on reparle à Donald Trump de ce genou droit posé au sol par Kaepernick depuis 2016 qui avait valu à ce dernier de se faire insulter par le président des Etats-Unis (« Quand des joueurs manquent de respect à notre drapeau, n'aimeriez-vous pas voir les propriétaires dégager ces fils de p... du terrain ? Renvoyés! »), le New Yorkais semble presque amnésique, et préfère insister sur l'obligation pour le natif de Milwaukee de briller s'il veut passer le cut. « Au-delà de l'agenouillement, j'adorerais le voir bénéficier d'une autre opportunité, mais il doit évidemment être bon. » Colin Kaepernick a tout intérêt à sauter sur l'occasion, car elle ne se représentera peut-être plus jamais. A moins que les deux hommes aient définitivement enterré la hache de guerre. Mais ce serait très gros. Presque autant que cette sorte de pardon de Trump, qui semblait pourtant assez improbable.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.