NFL : Brady et Tampa Bay remportent le match d'ouverture face à Dallas

NFL : Brady et Tampa Bay remportent le match d'ouverture face à Dallas©Media365

Romain Fiore, Media365, publié le vendredi 10 septembre 2021 à 14h10

Pour le match d'ouverture de la saison la plus longue de la NFL, Tampa Bay le champion en titre accueillait jeudi les Dallas Cowboy de Dak Prescott. Dans un match disputé jusqu'à la dernière minute, Tom Brady et son équipe floridienne l'ont emporté sur le fil (31-29). 


Le football américain et la NFL sont enfin de retour, après huis mois d'interruption. Les Buccaneers de Tampa Bay qui ont triomphé à domicile le 7 février dernier face aux Kansas City Chiefs, ont débuté le premier match de la saison dans un stade plein et par une victoire in extremis face à des Cowboys valeureux. Le match des retrouvailles. Tom Brady et ses coéquipiers retrouvaient pour la première fois leur stade, plein à craquer, et leurs fans survoltés depuis leur titre remporté dans leur enceinte. Dans le camp d'en face, Dak Prescott le quarterback de Dallas retrouvait, quant à lui, les terrains pour la première depuis sa blessure de la saison dernière qui l'aura éloigné des terrains pendant onze mois. Et si les Buccaneers ont rapidement ouvert le score sur un touchdown de Chris Godwin lancé par l'immortel Brady, Prescott a prouvé qu'il était parfaitement revenu en pleine forme en répondant à son rival par une passe de touchdown lui aussi dans la foulée (7-7, 1er QT). Les Floridiens ont ensuite pris l'avantage, avant la mi-temps, grâce à l'inévitable Rob Gronkowski (90 yards, 2 TD), imité dans la foulée par Antonio Brown (21-16 à la mi-temps).

Les Cowboys tout proches de l'exploit

Même menés à la mi-temps, les joueurs de Dallas ont impressionné et tenu tête aux champions en titre, qui n'a pas perdu un seul membre des 22 titulaires du dernier Superbowl. Tout sauf un détail, d'autant que l'armada des Cowboys leur a permis de reprendre une avance confortable, encore une fois grâce à Gronkowski (28-19). En forme pour son retour, Prescott (42/58, 403 yards, 3 TD) a fait tout son possible pour mener son équipe vers la victoire à 1 minute 24 secondes de la fin (28-29). Face à Brady, cela n'a pas suffi. La légende de 44 ans aux 7 bagues de champion a rappelé qu'il était un monstre de sang-froid en réalisant les passes parfaites (32/50, 379 yards, 4 TD) à l'origine du field goals marqué par les siens, et synonyme de victoire sur le gong (31-29).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.