NFL : Accusé d'être raciste, misogyne et homophobe, le coach des Raiders démissionne

NFL : Accusé d'être raciste, misogyne et homophobe, le coach des Raiders démissionne©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mardi 12 octobre 2021 à 12h54

Jon Gruden, désormais ex-coach des Raiders, a présenté sa démission lundi, après un scandale déclenché par ses propos racistes, misogynes et homophobes.



Il avait le boulot le plus sûr de la NFL. Mais alors qu'il avait signé en 2018 un contrat de 10 ans et 100 millions de dollars, Jon Gruden a annoncé lundi qu'il démissionnait de son poste d'entraîneur des Las Vegas Raiders, suite à un scandale qui a éclaté la semaine dernière. Vendredi, le Wall Street Journal révélait qu'il avait utilisé dans un e-mail une comparaison raciste pour décrire DeMaurice Smith, le patron du syndicat des joueurs, écrivant notamment qu'il avait "des lèvres de la taille de pneus Michelin". Si l'ancien analyste d'ESPN avait ensuite déclaré qu'il n'était absolument pas raciste et avait même "honte" d'avoir tenu de tels propos, qualifiés de "consternants et d'odieux" par la NFL, le New York Times a dévoilé d'autres e-mails homophobes et misogynes du natif de l'Ohio.


Il y dénigre notamment le recrutement d'un joueur homosexuel, l'émergence des femmes dans l'arbitrage, demande le renvoi des joueurs qui ont mis le genou à terre pendant l'hymne américain pour protester contre les violences policières, et s'en prend aussi vertement au patron de la NFL, Roger Goodell, qualifié, entre autres, de "pédé". Des échanges trouvés dans le cadre d'une enquête du quotidien new-yorkais sur la culture misogyne de la franchise de Washington dont l'ancien président, Bruce Allen, était le destinataire des courriels de Gruden, quand ce dernier officiait encore à ESPN, avant de retourner aux Raiders. "J'ai démissionné de mon poste d'entraîneur principal des Las Vegas Raiders. J'aime les Raiders et je ne veux pas être une distraction. Merci à tous les joueurs, coachs, au staff et aux fans de la Raider Nation. Je suis désolé, je n'ai jamais voulu blesser qui que ce soit", a déclaré dans un communiqué celui qui a été remplacé par son ex-adjoint, Rich Bisaccia, désormais en charge d'une équipe qui reste sur deux défaites de rang après avoir remporté ses trois premiers matchs.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.