MMA - UFC : McGregor opéré avec succès

MMA - UFC : McGregor opéré avec succès©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 12 juillet 2021 à 12h06

Victime d'une fracture du tibia qui l'a contraint à l'abandon contre Dustin Poirier samedi à Las Vegas lors de l'UFC 264, Conor McGregor a été opéré avec succès.



Conor McGregor garde le moral. Alors qu'il a été victime d'une fracture du tibia samedi soir à Las Vegas, dans les ultimes secondes de son combat face à Dustin Poirier, le combattant irlandais a publié un message rassurant le lendemain sur Twitter. "Tout juste sorti de la salle d'opération. L'opération s'est très bien passée ! Je me sens super bien ! Six semaines en béquilles et nous reviendrons ensuite !", écrit-il ainsi. L'ancien double champion UFC des plumes et des légers (32 ans) était en fâcheuse posture quand l'arbitre de ce combat vedette de la soirée a mis fin aux débats. Tous les juges avaient donné l'avantage à Poirier sur ce premier round où McGregor s'est pourtant montré beaucoup plus entreprenant que lors de son précédent affrontement contre l'Américain en janvier à Abu Dhabi, où il avait subi le premier KO de sa carrière.

Il s'était ensuite montré très fair-play et même cordial, mais ce n'était plus le cas ce week-end. Car les relations entre les deux hommes se sont considérablement tendues depuis. McGregor avait usé, et abusé, du trash-talking avant ce troisième duel entre les deux hommes, sept ans après la première victoire du Dublinois face au Louisianais. Il a notamment promis de "tuer" ce dernier dans l'octogone, insultant aussi sa femme. Ce qu'il a continué à faire après cette sixième défaite de sa carrière, et Jolie Poirier lui a répondu en lui faisant un doigt d'honneur... Mais ce sont ses menaces de mort qui ont surtout énervé Poirier, pour qui "on ne plaisante pas avec ces choses-là." Avant de promettre un quatrième acte entre les deux combattants, "dans l'octogone ou dans la rue". En attendant, après refusé de combattre pour la ceinture de champion des poids légers pour faire ce "money fight", l'Américain devrait défier d'ici la fin de l'année celui qui la détient depuis le mois de mai, le Brésilien Charles Oliveira. Pour l'Irlandais, vainqueur d'un seul combat depuis 2016, c'est plus flou...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.