MMA - UFC : L'extraordinaire destin de Francis Ngannou

MMA - UFC : L'extraordinaire destin de Francis Ngannou©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le samedi 10 avril 2021 à 15h53

Devenu champion du des poids lourds en MMA, le Camerounais Francis Ngannou vit un destin inimaginable.



En MMA, on connait Conor McGregor mais, devenu populaire, le sport de combat s'est offert un nouveau champion du monde des poids lourds il y a deux semaines. Un Français ? Non. Un Américain ? Non, non... Un Camerounais ! Oui, Francis Ngannou vit un truc de dingue à 34 ans après avoir vaincu l'Américain Stipe Miocic. Un destin incroyable pour cet ancien SDF errant dans les rues de Paris.

Ngannou : « Je suis emporté depuis deux semaines dans un tourbillon de sollicitations et d'obligations »

Aujourd'hui, il ne se sent pas pour autant le « maitre du monde » après son sacre planétaire. « J'ai surtout l'impression qu'à partir de maintenant " Le prédateur " que je suis, puisque c'est mon surnom, ne va plus partir à la chasse aux autres combattants. C'est moi qui deviens leur proie. Le plus cool surtout dans tout ça est qu'à partir de maintenant, je n'ai plus besoin non plus de chercher des combats. Ce sont eux qui vont venir à moi », confie dans Le Parisien Francis Ngannou qui ne se rend pas compte de ce qui lui arrive. « Je suis emporté depuis deux semaines dans un tourbillon de sollicitations et d'obligations et je n'ai pas encore eu le temps de me poser pour penser à tout ça », explique-t-il depuis Las Vegas où il vit.


Le natif de Batié, au Cameroun, a cassé des cailloux dans une carrière de son village puis a été migrant pour rejoindre la France et Paris où il fut longtemps SDF. « Vous vous demandez ce qui arriverait si on enlevait un des premiers niveaux d'un immeuble de 50 étages ? Quelque chose ne serait plus à sa place et ça s'écroulerait, non ? Chaque étage contribue à la solidité et la construction de l'édifice. C'est pareil pour moi. Le Cameroun, mon passage à Paris ont fait ce que je suis devenu. On ne peut pas enlever ni occulter une seule partie de ma vie sans quoi je ne serais plus l'homme qui vous parle », se remémore Ngannou qui « continue à suivre tout ce qui se passe à Paris et ma connexion avec la ville reste très forte. Mes conditions de vie ont bien sûr changé depuis mais je n'oublie pas que c'est à Paris que mon aventure a décollé. Même les passages les plus tristes de ma vie, au Cameroun ou quand je suis arrivé en Europe par le Maroc et l'Espagne m'ont façonné. Ils font partie de mon histoire. »

Ngannou s'entend très bien avec Mike Tyson

Les plus grands poids lourds actuels veulent maintenant le défier, à l'image de Tyson Fury. « Si j'avais commencé comme je le voulais par pratiquer la boxe, je serais parti d'un niveau tellement bas que je n'aurais jamais eu une chance d'affronter des champions comme lui. Désormais, j'ai peut-être la chance de pouvoir me frotter directement à des boxeurs comme lui et c'est cool, répond l'impressionnant Camerounais. Je sais qu'il y a beaucoup d'excitation et d'adrénaline derrière ces possibles combats. On se demande déjà ce que ça va donner, comment ça va se passer. La curiosité fera la beauté de mon éventuel combat de boxe anglaise. »


Et quand Francis Ngannou côtoie Mike Tyson, quel genre de conversation cela donne-t-il ? « Nous nous sommes vus vendredi dernier. Il était mon idole et je suis devenu son ami. Nous en avons un peu parlé et il m'a promis que lorsque je ferai mon premier combat de boxe, il sera dans mon coin. C'est classe, non ? Mike, je l'adore et on s'entend très bien mais sa façon de procéder n'est pas tout à fait la même que la mienne (sourires). Il est juste Mike Tyson, ce qui est déjà beaucoup. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.