MMA : Mis KO en moins d'une minute !

MMA : Mis KO en moins d'une minute !©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le dimanche 18 octobre 2020 à 10h29

Le combat inaugural de l'UFC Fight Night 180, samedi à Abu Dhabi, a vu la victoire expéditive du Russe Said Nurmagomedov, en 51 secondes. Le Français Fares Ziam a lui remporté son premier succès dans l'organisation reine du MMA. 

 

Seuls quatre combats sur onze se sont terminés avant la limite samedi à Abu Dhabi, lors de l'UFC Fight Night 180. Une soirée notamment marquée par la convaincante victoire, à la décision unanime, de Brian Ortega face au "Korean Zombie", Chan Sung Jung, lors du combat vedette de cette réunion. Grâce à ce succès, l'Américain, de retour dans l'octogone après 22 mois d'absence, devrait bientôt avoir une chance de combattre pour la ceinture des plumes contre l'Australien Alexander Volkanovski. Une semaine après le KO de l'année, la soirée avait débuté par un KO expéditif de Said Nurmagomedov contre Mark Striegl chez les coqs, lors du premier duel des préliminaires. 

Le Russe de 28 ans, qui n'a aucun lien de parenté avec son compatriote Khabib Nurmagomedov, l'invaincu champion UFC des légers, restait sur une défaite à la décision contre Raoni Barcelos en décembre dernier. Il a parfaitement réagi en dominant le Philippin en seulement 51 secondes. Alors que son adversaire lui avait attrapé le pied droit, il lui a infligé un déluge de coups de poing, et l'arbitre aurait même pu mettre fin au combat avant. "Je suis prêt pour le Top 10, le Top 15, et je vais montrer beaucoup plus", a ensuite assuré celui qui affiche désormais un bilan de trois victoires pour une défaite dans l'UFC (14-2 MMA). Quelques minutes après ce KO impressionnant, le Français Fares Ziam a lui remporté son premier succès dans l'UFC, plus d'un an après sa défaite inaugurale contre Don Madge. Le combattant originaire de Givors l'a emporté à la décision face à l'Australien Jamie Mullarkey, mais aura souffert, notamment au sol, avant de triompher. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.