MMA : McGregor mis en garde à vue en Corse puis libéré

MMA : McGregor mis en garde à vue en Corse puis libéré©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le lundi 14 septembre 2020 à 12h24

Accusé par une jeune femme de tentative d'agression sexuelle et d'exhibition sexuelle en Corse, Conor McGregor, ancien champion des plumes et des légers de l'UFC, a été placé en garde à vue avant d'être relâché. 

 

En villégiature en Corse depuis le début du mois, Conor McGregor, qui a encore annoncé son départ à la retraite en juin dernier, a-t-il de nouveau dérapé sur l'Île de Beauté ? Une plainte pour une tentative d'agression sexuelle et d'exhibition sexuelle a été déposée contre le combattant irlandais de MMA par une jeune femme le 10 septembre. Les faits se seraient déroulés dans un établissement de Calvi, dans la nuit du 6 au 7 septembre. "McGregor, accompagné de ses gardes du corps, aurait exhibé ses parties intimes sans son consentement à la jeune femme alors qu'elle se rendait dans les toilettes du bar. Une scène qui aurait profondément choqué cette dernière, en vacances à Calvi avec son époux", a confié un témoin de la scène à France 3 Corse. 

Son clan dément

"À la suite d'une plainte déposée le 10 septembre dénonçant des faits susceptibles d'être qualifiés de tentative d'agression sexuelle et d'exhibition sexuelle, M. Conor Anthony Mac Gregor (sic) a fait l'objet d'une audition par les services de gendarmerie, sous le régime de la garde à vue", apprend-on dans un communiqué du parquet de Bastia. Le Dublinois, ancien champion UFC des plumes et des légers, a finalement été relâché avant le terme légal de la garde à vue et ne fait pas l'objet d'un contrôle judiciaire. "Conor McGregor dément vigoureusement toute accusation de mauvais comportement. Il a été interrogé puis relâché", précise son porte-parole. "Je suis en colère et je lance un avertissement haut et fort : Conor McGregor n'est pas et ne sera pas une cible pour ceux qui cherchent à faire la une des journaux ou à gagner gros", a surenchéri son manager Audie Attar, dans un communiqué envoyé au site The Wrap. 

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.