MMA - Ciryl Gane : "Les infirmières sont les plus fortes"

MMA - Ciryl Gane : "Les infirmières sont les plus fortes"©Twitter Ciryl Gane, Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le samedi 21 mars 2020 à 10h36

Forfait pour son combat contre Shamil Abdurakhimov en raison d'un nouveau pneumothorax, Ciryl Gane a passé trois semaines à l'hôpital et n'en est sorti qu'au début du mois. L'invaincu poids lourds français de l'UFC évoque son confinement durant cette épidémie de coronavirus, et rend hommage au personnel hospitalier.

"Je suis confiné à la campagne, chez mon oncle, et je me sens aujourd'hui beaucoup mieux. Le mois dernier, j'ai subi trois opérations après un pneumothorax. Lors de la deuxième, un talcage, j'ai chopé des infections et j'ai ensuite dû rester trois semaines à l'hôpital, avec beaucoup de traitements. C'était surtout contre ça que je me battais, parce que le pneumothorax, une fois que c'est fait... Et puis j'en avais déjà eu un au Canada, lors de mon combat contre Adam Dyczka au TKO. Au final, j'ai perdu beaucoup de poids, et j'ai continué à être suivi en sortant de l'hôpital, avec une infirmière qui venait toutes les six heures pour me changer la perfusion.

Force aux infirmières

On ne parlait alors pas trop du coronavirus, à part en Chine, mais on m'a quand même dit par la suite de faire attention, en raison des problèmes que j'ai pu avoir. Je ne suis pas du genre à céder à la panique mais c'est sûr que ce n'est pas rassurant. Et puis je suis très touché par la situation du personnel hospitalier, parce que ma tante et ma cousine sont infirmières (libérale et puéricultrice). Elles retournent au charbon tous les jours. Elles sont réquisitionnées, comme ma cousine qui va faire presque dix jours d'affilée. Force aux infirmières. Elles sauvent des vies. Ce sont elles les plus fortes. Donc j'encourage tout le monde à bien respecter les règles de confinement. Et j'espère aussi que cette situation va faire réfléchir tout le monde. Notamment par rapport à notre style de vie, pour que la planète puisse mieux respirer. Ce serait beau que tout ça ne soit pas arrivé pour rien.

8 kilos en moins

Sinon, j'ai commencé à faire un peu d'exercice, tranquillement, car j'ai toujours des cicatrices internes qui m'empêchent de faire certains mouvements. Je m'amuse un peu à faire du gainage statique, un peu de tennis, et, franchement, mon corps réagit très bien. Même s'il a quand même changé avec 8 kilos en moins. Donc pour la reprise, ce sera d'abord de la réathlétisation, que je peux faire sans aucun problème individuellement. Je ne vais pas retourner faire du sparring tout de suite. Et puis j'ai ce qu'il faut ici, avec un rameur et un vélo. Concernant mon retour, on a annoncé à l'UFC que je serai opérationnel en juillet, pour le combat contre Abdurakhimov. C'est dur d'être affirmatif à 100%, mais d'après ce que disent les médecins, ce sera bon pour juillet si tout va bien. Mais ça va vite me démanger, parce que dans la cage, je suis comme un poisson dans l'eau..."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.