Médias - Bonnet : " On partira, mais on parlera "

Médias - Bonnet : " On partira, mais on parlera "©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki : publié le samedi 04 avril 2020 à 19h24

Anne-Laure Bonnet saisit la balle au bond après l'interview de Clémentine Sarlat, qui a fait grand bruit. L'ex-journaliste de France TV a évoqué le sexisme dont elle a fait l'objet, et sa collègue de beIN est prête à la suivre.



La sortie de Clémentine Sarlat à propos de ses conditions de travail à France TV, où elle relate plusieurs faits de sexisme, a fait réagir plusieurs de ses collègues journalistes sportives. Lucie Bacon, d'abord (rédactrice en chef de Konbini Sports, qui a travaillé pour Canal+) : « Beaucoup de gens qui font les offusqués ne disaient rien quand des trucs dégueulasses se passaient dans les rédactions envers les jeunes. » Ce qui a notamment engendré la réaction d'Andréa Decaudin, ancienne de L'Equipe désormais chez France 2 pour Télématin : « En fait, il y aurait tant à dire sur ce qu'il se passait il y a quelques années dans les rédactions sportives. »



C'est le moment où Anne-Laure Bonnet intervient : « Vous pouvez même parler au présent. » Béatrice Barbusse répond à son tour, ancienne handballeuse puis présidente du club d'Ivry de 2007 à 2012, sociologue qui a écrit entre autres l'ouvrage Du sexisme dans le sport : « Hier comme aujourd'hui, en effet ! » Conclusion d'Anne-Laure Bonnet : « Grâce à elle, certains vont désormais craindre qu'on parle. Qu'ils en soient assurés, on parlera... On partira, mais on parlera. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.