Mass start du Grand-Bornand (F) : Le jour de gloire pour Braisaz !

Mass start du Grand-Bornand (F) : Le jour de gloire pour Braisaz !©Media365
A lire aussi

Raphaël Brosse, publié le dimanche 17 décembre 2017 à 12h33

En très grande forme sur les skis et précise au tir (une faute), Justine Braisaz a faussé compagnie à ses rivales pour aller chercher, à 21 ans, sa toute première victoire en Coupe du Monde.

On la savait talentueuse et prometteuse. Les observateurs assidus du biathlon en disaient le plus grand bien. Oui, Justine Braisaz a un très gros potentiel, entraperçu la saison dernière et réaffirmé lors de l'ouverture de la Coupe du Monde 2017-2018, à Östersund. La voir remporter une course sur le circuit principal n'était plus qu'une question de temps. Et force est de constater que la native d'Albertville a bien choisi son moment pour débloquer son compteur. Quoi de mieux, en effet, qu'une mass start à domicile pour mettre tout le monde d'accord ? Partie en tête du peloton, avec les principales favorites (Laura Dahlmeier, Anastasiya Kuzmina, Kaisa Makarainen, Denise Herrmann...), la Française a d'abord veillé à réaliser des tirs couchés irréprochables, chose qu'elle a parfaitement su faire. Herrmann craque, Braisaz en profite Auteure d'une faute sur son premier tir debout, la biathlète des Saisies est allée tourner sur l'anneau de pénalité, laissant à Herrmann un boulevard. Mais l'Allemande, petite sensation de ce début de saison, a complètement craqué sur l'ultime confrontation face aux cibles (trois fautes), abandonnant ainsi tout espoir de victoire. Dahlmeier a aussi commis une erreur et c'est finalement Braisaz, impressionnante de sérénité, qui a pu tirer les marrons du feu. Acclamée par des supporters aux anges, la Tricolore a pris le temps de saisir un drapeau français avant d'aller couper la ligne d'arrivée et remporter sa première victoire en Coupe du Monde, à 21 ans seulement. Irréprochable au tir (20/20), la Biélorusse Iryna Kyuko s'est invitée à la deuxième place, juste devant Dahlmeier. Anaïs Chevalier finit sixième et confirme qu'elle retrouve progressivement sa meilleure forme, alors qu'Anaïs Bescond (13eme), Célia Aymonnier (16eme) et Marie Dorin-Habert (22eme) n'ont guère pu se mêler à la lutte pour le Top 10.

COUPE DU MONDE (F) / MASS START DU GRAND-BORNAND (FRANCE) Classement final - Dimanche 17 décembre 2017 1- Justine Braisaz (FRA) en 37'19''4 (1 faute) 2- Iryna Kryuko (BLR) à 11''2 (0) 3- Laura Dahlmeier (ALL) à 19''9 (2) 4- Anastasiya Kuzmina (SVQ) à 25''5 (4) 5-  Vanessa Hinz (ALL) à 28''4 (1) 6- Anaïs Chevalier (FRA) à 30''1 (1) 7- Yuliia Dzhima (UKR) à 30''7 (1) 8- Ekaterina Yurlova-Percht (RUS) à 34''8 (2) 9- Dorotea Wierer (ITA) à 35''9 (2) 10- Franziska Hildebrand (ALL) à 36''2 (1) ... 13- Anaïs Bescond (FRA) à 53''3 (4) 16- Célia Aymonnier (FRA) à 1'10''9 (3) 22- Marie Dorin-Habert (FRA) à 1'24''8 (2)

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
19 commentaires - Mass start du Grand-Bornand (F) : Le jour de gloire pour Braisaz !
  • il est vrai que la forme physique des norvegiens est etonnante que ce soit en ski de fond ou biathlon : ski de fond, les trois premieres , trois norvegiennesl la difference sur les skis entre j.boe est vraiment assez enorme et pas seulement sur m.fourcade mais sur tous les autres!

  • l'entraineur de beuh
    ne sait pas q'un vrai champion c'est la tête et les jambes
    et pas un craneur

  • la gueule du poisson chat de norvége est gelée

  • beu n'a pas pris assez d'ormones

    Disiez-vous la même chose de Martin Fourcade lors des dernières saisons, lorsqu'il raflait tout ?

  • pour toute dop
    le lendemain
    la descente est dure même pour un boeu