Les réactions après la 21eme et dernière étape du Tour de France

Les réactions après la 21eme et dernière étape du Tour de France©Media365

Sylvian Baudry, publié le dimanche 29 juillet 2018 à 21h02

Retrouvez les déclarations des coureurs à l'arrivée du Tour de France, après la 21eme étape, ce dimanche, sur les Champs-Elysées.

Alexander Kristoff (NOR - UAE Emirates), vainqueur :


« C'est un rêve qui devient réalité, j'ai rêvé de cette victoire sur les Champs-Elysées depuis de nombreuses années. C'est vraiment la plus belle victoire pour un sprinteur. Gagner sur les Champs, c'est fabuleux. J'ai lancé mon sprint très tôt mais j'ai rapidement compris que j'allais gagner. J'ai dû attendre longtemps pour gagner dans ce Tour, mais je suis très heureux. »

Arnaud Démare (FRA - Groupama-FDJ), 3eme :


« J'y ai cru... L'équipe a encore fait un magnifique travail tout du long. J'ai encore eu les frissons sur les Champs. J'ai un peu relevé mon coup de pédale, mais ça fait partie du sprint. Mais j'y ai vraiment cru. J'ai connu des moments vraiment très durs, physiquement mais aussi dans la tête. Je me suis dit, maintenant je suis là, je n'ai pas fait tout ça pour rien, il faut que je gagne. »

Peter Sagan (SLK - Bora-Hangrohe) 8eme :


« Je suis ravi, très content d'avoir ramené ce maillot vert. Je ne sais pas s'ils vont me compter les six d'affilée mais... (en référence à son déclassement l'an passé). Les deux/trois derniers jours ont été durs, mais voilà, je suis enfin sur les Champs-Elysées. »

Thomas Boudat (FRA - Direct-Energie), 12eme :


« Ce sprint n'était pas top top. Mais l'essentiel c'est d'être à Paris, sans chute, d'avoir pris du plaisir et d'avoir tout donné. C'est ça le principal. »

Pierre Latour (FRA - AG2R-La Mondiale), 31eme :


« Ça fait toujours plaisir. J'ai été meilleur jeune sur plusieurs autres courses, mais là sur le Tour, c'est encore autre chose. Le podium sur les Champs, c'est quelque chose de spécial. Pour être sur les trois premières marches, il y a encore de la marge, de la différence entre les premiers et moi. On verra avec le temps ! J'ai été plus régulier que l'année dernière. J'avais vraiment coincé en dernière semaine, avec un gros jour sans. Là je n'ai pas eu de jour sans. C'est une bonne chose pour la suite. »

Tom Dumoulin (PB - Sunweb), 36eme :


« Peut-être que ce sera moi une prochaine fois, peut-être. Mais déjà, c'est fabuleux d'être sur le podium pour la deuxième fois cette année sur un Grand Tour. Je ne peux qu'être heureux. Je ne peux qu'avoir du respect pour Geraint Thomas, qui a été sans aucun doute le plus fort, tout simplement. »

Geraint Thomas (GBR - Sky), 67eme :


« Je ne suis pas très doué en discours, donc je vais être bref. Je voulais simplement remercier toute l'équipe, cette course a été incroyable (il les cite un à un, non sans mal). J'ai beaucoup de respect pour « Froomey », c'est un gentleman. On n'a jamais été adversaires. Ça aurait pu être compliqué, avec des tensions, mais non, c'est un champion. Je le remercie du fond du cœur. J'ai aussi du respect pour Tom (Dumoulin) et tous mes adversaires. Je remercie aussi ma femme, il ne faut pas que je l'oublie. Sarah, sans toi je ne serais pas ici. Tu m'as toujours soutenu dans les moments difficiles. J'ai commencé le cyclisme grâce au Tour de France, parce que j'adorais le regarder. Le Tour était pour moi un rêve inaccessible, et aujourd'hui il se réalise. Vive le Tour ! C'était un rêve du début jusqu'à la fin. »

Christopher Froome (GBR - Sky), 69eme :


« C'est incroyable pour nous, pour notre équipe. On vient de remporter pour la sixième fois ce Tour de France. C'est la plus grande course du monde, c'est vraiment exceptionnel. »

Julian Alaphilippe (FRA - Quick Step - Floors), 105eme :


« J'ai du mal à réaliser un peu. On est sur la plus belle avenue du monde, le Tour de France vient de se terminer, j'ai le maillot à pois sur les épaules... Ça se mélange un peu dans ma tête. Je suis content que ça se termine mais avec ce qui vient de se passer... Il n'y a pas de mots, il faut le vivre pour savoir ce que ça fait. Si j'ai fait plaisir aux gens et fait rêver certaines personnes, c'est que du bonheur. Moi aussi je me suis fait plaisir, même si ça n'a pas toujours été facile. »

Sylvain Chavanel (FRA - Direct-Energie), 106eme :


« La page se tourne. Ça c'est sûr. Il faut l'accepter et je l'accepte volontiers. J'ai eu le luxe de choisir mon bon de sortie, et ça ne peut être que magnifique. J'avais l'avenue des Champs-Elysées rien qu'à moi et c'est vrai que c'était un geste magnifique de la part de l'équipe Sky. J'ai eu le luxe de faire mon tour d'honneur et c'est quelque chose qui restera gravé à jamais. J'avais la chair de poule. Le public me faisait vibrer. Et je pense que Thomas Voeckler a eu le frisson sur la moto. »

Sources : Eurosport, France TV

Vos réactions doivent respecter nos CGU.