L'ex-compagne d'un joueur de foot témoigne de violences conjugales

L'ex-compagne d'un joueur de foot témoigne de violences conjugales©Media365
A lire aussi

Guillaume Issner, publié le lundi 26 mars 2018 à 15h16

« Miriam », l'ex-compagne d'un joueur de foot professionnel a décidé, en février, d'appeler la rubrique football du journal L'Équipe afin de témoigner des violences subites à multiples reprises par son ancien conjoint.

« Miriam » (son nom a été changé) a décidé en février de sortir du silence et de faire savoir à la France entière les violences physiques que lui faisait subir son ancien conjoint, joueur de football professionnel. Elle a, pour cela, contacté la rubrique football du journal L'Équipe.« Aujourd'hui, je réalise que j'aurais pu mourir. (...) J'ai su qu'il avait tapé sa nouvelle compagne, y compris pendant sa grossesse. Je vous ai contacté car j'ai peur qu'il finisse par tuer quelqu'un », explique Miriam, qui dit également ne pas se sentir encore prête pour témoigner devant un juge.Miriam révèle que « Monsieur » (c'est ainsi qu'elle nomme le joueur) avait beaucoup changé avec l'argent, qu'il devenait arrogant et ne respectait plus personne. Elle a également cité que le joueur la violentait sexuellement : « Il me forçait à faire l'amour, je me débattais quand ça arrivait mais je pense que ça l'excitait. Quand c'était fini, je continuais de pleurer dans mon coin », explique-t-elle.En 2015, Miriam tombe enceinte et est convaincue par sa mère et la mère du joueur de rester avec lui. Elle cite : « Sa propre mère et la mienne m'ont appelée en me disant : "Vous allez avoir un enfant, peut-être qu'il va changer, donc laisse tomber l'histoire des violences". J'ai dit OK. et je suis restée avec lui. »Après de multiples coups reçus pendant plusieurs mois, la femme a ensuite décidé de rentrer chez ses parents en Afrique. Elle dit : « Je n'ai plus envie, j'abandonne, je ne veux plus que "Monsieur" ait le moindre rapport avec mon fils et moi. Je vais retourner chez mes parents en Afrique et essayer de me reconstruire. »

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU