L'émouvante motivation de Woods

L'émouvante motivation de Woods©Media365

Joseph RUIZ, publié le jeudi 13 septembre 2018 à 08h02

Michael Woods s'est imposé lors de la 17eme étape du Tour d'Espagne, au Balcón de Bizkaia, grâce à sa rage intérieure suite à un drame familial.

7,3km à plus de 9% de moyenne et un passage à 23% : les chiffres du Balcón de Bizkaia, montée finale de la 17eme étape de la Vuelta, avaient de quoi faire peur. Pour s'imposer au sein de l'échappée où se trouvaient des grands noms comme Vincenzo Nibali, Omar Fraile et Bauke Mollema, il fallait avoir quelque-chose en plus. Porté par un public basque en feu, Michael Woods a remporté la deuxième victoire professionnelle de sa carrière à 31 ans. Le coureur d'EF-Drapac, déçu par son classement général après avoir terminé 7eme la saison passée, s'est reporté sur l'objectif d'une victoire d'étape et a réussi son coup. Le Canadien est apparu éreinté en haut de cette montée, mais surtout ému : "C'est un moment particulier pour moi. J'étais très ému sur la ligne d'arrivée. Il y avait tellement de monde sur le bord de la route, ils criaient mon nom... Mon entraîneur était dans la voiture et dans les 500 derniers mètres il m'a dit de penser à ma famille. Ma femme était enceinte de 37 semaines et on a perdu le petit. On allait l'appeler Hunter. Ma femme a aussi perdu son père il y a un mois. Ça a été une année très difficile. J'étais cuit sur la ligne d'arrivée. J'ai bluffé Dylan Teuns dans le final. Je pensais qu'on était plus près de l'arrivée et puis j'ai vu le panneau des 500 derniers mètres. Je me suis rendu compte que j'en avais encore pour au moins deux minutes d'effort. J'ai essayé de rester calme, de penser à ma famille, que mon petit Hunter m'inspire."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.