Justin Bieber, ce chat noir dont tout le monde se passerait bien

Justin Bieber, ce chat noir dont tout le monde se passerait bien©Media365

Rédaction Sport365, publié le vendredi 26 avril 2019 à 09h00

Après Drake, Justin Bieber commence bel et bien à traîner derrière lui une petite réputation de chat noir. La franchise des Maple Leafs de Toronto, éliminée des play-offs de NHL, en est persuadée.

Après Drake, voici Justin Bieber. En terme de chat noir, le chanteur canadien n'est pas en reste. En effet, le jeune homme de 25 ans n'a pas forcément bonne réputation dans les enceintes sportives et traîne même quelques boulets derrière lui. Dernier événement en date, l'élimination des Toronto Maple Leafs des play-offs de NHL en hockey sur glace. La franchise a fini par céder au terme du match 7 de sa série, ce mardi, et le coupable semble bel et bien tout trouvé. C'est en tout cas ce que pensent les supporters locaux. Le natif de London, pourtant grand fan de l'équipe, était présent ce jour-là. Cette réputation ne date pas d'hier et elle lui colle à la peau depuis désormais cinq longues années, soit depuis 2014. Dans le passé, l'interprète de « Sorry » a déjà apporté son soutien à la franchise NBA des Knicks de New York et avait également porté la tunique de la sélection d'Espagne, lors de la Coupe du Monde de football. Sans oublier son soutien apporté aux Steelers de Pittsburgh en NFL. De son côté, la franchise des Maple Leafs de Toronto a eu le droit non pas à un mais bien à deux chats noirs. En effet, lors du match 4 de cette même série, Drake était dans les parages. Les fans ont donc pu expérimenter de près la fameuse « malédiction Drake ». Le rappeur, lorsqu'il prend des selfies avec certains sportifs, est réputé pour ensuite causer la défaite immédiate des équipes de ces sportifs. Layvin Kurzawa avec le Paris Saint-Germain à Lille tout récemment, ou encore avant lui, Pierre-Emerick Aubameyang (Arsenal), Sergio Agüero (Manchester City) ou encore Paul Pogba (Manchester United) peuvent en témoigner...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.