JO 2018 : la participation de la France compromise ?

JO 2018 : la participation de la France compromise ?©Panoramic

6Medias, publié le jeudi 21 septembre 2017 à 19h54

Les Jeux olympiques d'hiver 2018 auront lieu du 9 au 25 février prochain à Pyeongchang en Corée du Sud. Mais la situation géopolitique de la région inquiète grandement les institutions sportives, et même politiques.

La dernière en date à tirer la sonnette d'alarme : Laura Flessel.

La ministre des Sports a émis des doutes quant à la participation des athlètes français si les tensions avec la Corée du Nord restent aussi vives. Pyeongchang étant situé à seulement 80 kilomètres de la frontière nord-coréenne. "On ne mettra jamais dans l'insécurité notre équipe de France. Si ça s'envenime et qu'on n'arrive pas à avoir une sécurité affirmée, notre équipe de France resterait ici", a assuré ce jeudi sur RTL Laura Flessel.

La ministre des Sports se refuse pour autant à envisager ce cas de figure. "Aujourd'hui nous n'en sommes pas là et je vous dis et je vous demande surtout de ne pas inquiéter cette équipe de France qui travaille déjà depuis plus de 4 ans. On est au courant de la situation et avec le ministère des Affaires étrangères nous sommes en étroite relation donc nous continuons à regarder, à analyser", a-t-elle précisé au micro de RTL.

Interpellé mi-septembre sur les vives tensions qui règnent dans la péninsule coréenne, le président du Comité olympique (CIO), Thomas Bach, avait renouvelé sa confiance à Pyeongchang. "Notre confiance demeure. Nous appelons à une solution diplomatique et à la paix", avait-il lancé. À cinq mois des JO, le CIO avait déclaré ne pas avoir de plan B.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU