JO 2016 : incident diplomatique évité de peu à bord d'un bus à Rio

JO 2016 : incident diplomatique évité de peu à bord d'un bus à Rio©Reuters

6Medias, publié le samedi 06 août 2016 à 19h26

L'ambiance bon enfant parmi les athlètes pour la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques a été rattrapée par des tensions géopolitiques. Vendredi 5 août, un incident diplomatique aurait pu gâcher une partie de la soirée, juste avant le grand spectacle, entre les délégations israélienne et libanaise, deux pays officiellement en guerre.

La raison de cette dispute, un bus qu'Israël et Liban devaient partager pour se rendre au stade du Maracana.

Mais une fois installés à bord, les Libanais ont refusé de laisser monter les Israéliens. "J'ai demandé la fermeture de la porte, mais les athlètes israéliens ont insisté pour monter à bord", a raconté Salim al-Haj Nicolas, le chef de la délégation libanaise, dans des propos rapportés par Europe 1. Une version que confirme Udi Gal, membre de l'équipe de voile israélienne sur sa page Facebook : "Il s'est avéré que nous devions partager le bus avec la délégation libanaise. Lorsque les Libanais s'en sont rendu compte, ils ont demandé au chauffeur de fermer la porte du véhicule".

Les valeurs de l'Olympisme, censées représenter le partage et la paix, ont rapidement disparu dans cet incident, dont chaque délégation se rejette la responsabilité. "La délégation israélienne était prête à mélanger la politique et le sport", a lancé le chef de la délégation libanaise. Udi Gal lui a répondu : "Tout cela ne constitue-t-il pas l'exact opposé de ce que représente l'Olympisme et la délégation libanaise n'a-t-elle pas agi à son encontre ?"

Pour mettre fin à la querelle, les organisateurs des JO ont décidé de transporter les deux délégations dans deux bus différents. Après cette dispute, la première rencontre sportive à Rio entre Israël et Liban, s'il y en a une, devrait raviver les tensions.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU