Jeux militaires : L'armée dément une contamination des sportifs à Wuhan

Jeux militaires : L'armée dément une contamination des sportifs à Wuhan©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI : publié le jeudi 07 mai 2020 à 10h29

Alors que la pentathlète Elodie Clouvel a déclaré avoir ressenti des symptômes similaires à ceux du coronavirus à son retour des Jeux militaires de Wuhan en octobre, le ministère des Armées a tenu à démentir tout cas positif.



Aux Etats-Unis, la cycliste Maatje Benassi, réserviste de l'armée, vit actuellement un cauchemar, car elle est accusée d'être le « patient zéro » de la pandémie de coronavirus dans le pays, celle qui aurait ramené le virus en participant aux Jeux mondiaux militaires d'été à Wuhan, l'épicentre du Covid-19, en octobre dernier. En France, personne n'est accusé d'être le « patient zéro », mais ces désormais fameux Jeux militaires de Wuhan ont beaucoup fait parler ces derniers jours, lorsque la pentathlète Elodie Clouvel a déclaré sur Télévision Loire 7 avoir ressenti des symptômes similaires à ceux du coronavirus à son retour de Wuhan. « On est tous tombés malades. On a eu un contact avec le médecin miliaire qui nous a dit : "Je pense que vous l'avez eu parce qu'il y a beaucoup de gens de cette délégation qui ont été malades". » Depuis, la sportive ne souhaite plus s'exprimer, mais c'est le ministère des Armées qui s'est fendu d'un communiqué mercredi, affirmant qu'il n'y avait eu aucun cas déclaré de coronavirus au retour des Jeux militaires.

Le premier cas de Covid-19 rapporté le 31 décembre 2019

« Le ministère des Armées tient à rappeler que lorsque les Jeux mondiaux militaires d'été (JMME) se sont déroulés du 18 au 27 octobre 2019, à Wuhan en Chine, l'épidémie liée au Covid-19 n'était alors pas connue. Le premier cas de Covid-19 n'a été rapporté par la Chine à l'OMS, que le 31 décembre 2019. La délégation française a bénéficié d'un suivi médical, avant et pendant les jeux, avec une équipe médicale dédiée composée de près d'une vingtaine de personnels. Il n'y a pas eu, au sein de la délégation française des Jeux militaires mondiaux, de cas déclarés auprès du Service de santé des armées de grippes ou d'hospitalisation pendant et au retour des JMME, pouvant s'apparenter, a posteriori, à des cas de Covid-19. » De son côté, le tennisman Harold Mayot, vainqueur du dernier Open d'Australie juniors, a révélé qu'il avait eu les symptômes du coronavirus après avoir participé au Masters juniors de Chengdu, en Chine, en octobre dernier également. Le virus circulait donc peut-être depuis plus longtemps qu'on ne le pense.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.