Ironman : La drôle de mésaventure d'une championne du Monde lors d'une course virtuelle

Ironman : La drôle de mésaventure d'une championne du Monde lors d'une course virtuelle©Media365
A lire aussi

Nicolas Kohlhuber : publié le lundi 06 avril 2020 à 18h15

Depuis le début du confinement, les courses virtuelles deviennent très populaires et remplacent certaines épreuves habituellement disputées en extérieures. Mais cela n'empêche pas certaines mésaventures aux champions confirmés. Mirinda Carfrae en a fait l'expérience.



Certains champions profitent du confinement pour continuer à briller lors de courses virtuelles. Ce dimanche, deux grands champions se sont illustrés. Charles Leclerc a remporté une course virtuelle de Formule 1 alors que Greg Van Avermaet s'est illustré sur le Tour des Flandres. Le succès de ce dernier n'est d'ailleurs pas passé inaperçu. Mais une autre grande championne n'a pas eu autant de réussite au moment de s'illustrer de chez elle dans une discipline qu'elle maîtrise. Mirinda Carfrae a remporté le championnat du Monde d'Ironman à trois reprises. Mais cette expérience ne lui a pas permis de briller lors d'une course disputée sur home-trainer ce week-end. L'Australienne a été disqualifiée pour une raison assez étonnante.


Sur son vélo, la native de Brisbane avalait les kilomètres quand son effort a soudainement été interrompu. Sa connexion a été perdue pour une raison assez insolite. Son mari, Timothy O'Donnell, un autre champion de la discipline, était venu motiver sa femme présentant certains trophées devant la caméra. Une bonne intention qui a connu une fin tragique. En repartant, il a trébuché et débranché le câble d'alimentation qui reliait sa femme au monde extérieur. Une maladresse qui a coûté cher à l'athlète de 39 ans, directement disqualifiée par la perte de connexion. Avant d'avouer avoir apprécié l'expérience sur Instagram, elle n'a pas hésité a traité son mari d'idiot. Une scène assez drôle même si elle lui a certainement couté la victoire. Même à la maison, être un champion n'a rien de facile.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.