Haltérophilie : Titre olympique retiré et huit ans de suspension pour Rahimov

Haltérophilie : Titre olympique retiré et huit ans de suspension pour Rahimov©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mercredi 23 mars 2022 à 10h55

Le TAS a décidé de suspendre Nijat Rahimov pour huit ans et d'effacer tous ses résultats à compter de mars 2016 après avoir falsifié plusieurs contrôles antidopage. L'haltérophile kazakh perd ainsi le titre olympique remporté à Rio.

Le spectre du dopage continue d'assombrir l'avenir de l'haltérophilie. Alors que la discipline pourrait perdre sa place au programme des Jeux Olympiques d'été de Paris en 2024, c'est une nouvelle affaire qui vient la toucher. Le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) a donné ce mardi son verdict dans l'affaire concernant le Kazakh Nijat Rahimov, sacré champion olympique dans la catégorie des 77kg à l'occasion des Jeux de Rio en 2016. Dans le viseur de l'Agence Internationale de Contrôles (ITA) depuis le mois de janvier 2021, qui a saisi la chambre antidopage du TAS, compétente pour ce qui touche aux Jeux Olympiques, le Kazakh était accusé d'avoir manipulé les contrôles effectués à partir de mars 2016, durant sa préparation en vue des Jeux Olympiques. Nijat Rahimov aurait substitué ses échantillons d'urine à quatre reprises afin d'éviter un résultat positif qui l'aurait privé des JO quelques mois plus tard.


Rahimov banni pour huit ans

Reconnu coupable par la chambre antidopage du TAS, Nijat Rahimov est suspendu pour une durée de huit ans à compter du 18 janvier 2021, date à laquelle sa suspension provisoire a été décidée. Toutefois, ses résultats sportifs à partir du 15 mars 2016, soit la date du premier contrôle antidopage falsifié, ont été purement et simplement effacés. Autrement dit, le Kazakh est déchu du titre olympique remporté en 2016. Une médaille d'or qui devrait ainsi revenir au Chinois Lu Xiajun alors que l'Egyptien Mohamed Mahmoud et le Thaïlandais Chatuphum Chinnawong vont compléter le podium. Si la chambre antidopage du TAS a pris une telle décision, c'est car Nijat Rahimov est un récidiviste. En effet, après avoir été testé positif à des stéroïdes anabolisants à l'occasion d'un contrôle inopiné, le Kazakh avait été suspendu pour deux ans à compter du mois de juin 2013. Exclu de toute compétition jusqu'en janvier 2029, Nijat Rahimov a sans doute vu sa carrière prendre fin.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.