Gymnastique : La France renonce à l'Euro en Turquie

Gymnastique : La France renonce à l'Euro en Turquie©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le samedi 07 novembre 2020 à 12h22

En raison du contexte sanitaire et des tensions entre la France et la Turquie, la Fédération française de gymnastique a annoncé qu'elle renonçait à l'Euro, qui se déroulera en décembre en Turquie.


Après les beaux championnats d'Europe 2019 de Szczecin, en Pologne, où elle avait remporté six médailles, dont deux en or pour Mélanie de Jesus dos Santos, l'équipe de France de gymnastique artistique espérait faire aussi bien, voire mieux, du côté de Mersin, en Turquie, où se déroulera l'Euro du 9 au 20 décembre. Mais la France a décidé de déclarer forfait, pour deux raisons : le contexte sanitaire et les tensions actuelles entre la France et la Turquie. « J'imagine et je partage la tristesse des gymnastes et des entraîneurs qui souhaitaient faire briller la gymnastique française sur cette compétition. Mais dans la mesure où nous ne sommes pas en mesure de garantir totalement la sécurité de la délégation française, il a nous a semblé plus responsable de renoncer. Une fois la déception passée, je sais que Kevinn Rabaud, le DTN de la Fédération, et ses directeurs du haut niveau (Véronique Legras et Laurent Barbieri), vont rapidement rebondir et remobiliser nos gymnastes autour de nouveaux rendez-vous cette saison en direction des JO de Tokyo », a réagi le président de la Fédération française de gymnastique, James Blateau.

Ait Saïd : " C'est dommage mais il faut regarder le positif"

Même constat du côté de Samir Ait Saïd, sextuple médaillé aux championnats d'Europe, déçu mais déjà tourné vers Tokyo : « Cela m'ennuie de ne pas disputer les championnats d'Europe car c'est une compétition majeure. On se défonce à l'entraînement pour vivre ce type d'événements. J'avais déjà été surpris du changement entre Baku et Mersin. Je comprends la décision de la fédération car cela ne vaut pas le coup de prendre des risques. Il faut rappeler que notre principal objectif demeure les Jeux olympiques. J'ai actuellement un très bon rythme de travail avec notamment de la course en côte. J'ai pris le rythme pour me préparer pour les Europe. C'est dommage de ne pas participer aux championnats d'Europe mais il faut regarder le positif. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.