Gymnastique : La figure inédite de Biles pour son retour

Gymnastique : La figure inédite de Biles pour son retour©Media365
A lire aussi

Marie Mahé, Media365 : publié le dimanche 23 mai 2021 à 16h00

Ce samedi, Simone Biles a effectué son grand retour à la compétition, et avec la manière. La gymnaste américaine a notamment réalisé une figure inédite.



Un retour qui n'est clairement pas passé inaperçu. Ce samedi, Simone Biles, la star de la gymnastique américaine et mondiale, a effectué son grand retour à la compétition, deux ans après ses cinq médailles d'or remportées à l'occasion des championnats du monde de gymnastique en 2019. Cerise sur le gâteau, à l'occasion de cette fameuse reprise tant attendue, la star s'est même offert le luxe de réaliser une figure totalement inédite lors d'une compétition féminine officielle. Une figure qu'elle avait alors déjà réalisée, mais seulement dans le cadre d'entraînements, comme l'ont montré certaines vidéos qui n'avaient alors pas tardé, l'an passé, à faire le tour du web. Dans le cadre de l'US Classic, qui s'est déroulée du côté d'Indianapolis, Simone Biles a alors tenté et réussi un « Yourchenko », en double salto arrière corps carpé.

Biles, grande favorite des JO de Tokyo ?

Une figure réalisée avec une telle puissance et une telle rapidité, au moment de sa course, que la gymnaste a alors légèrement reculé, à l'occasion de sa réception. A l'issue de son récital, l'Américaine s'est exprimée, dans des propos rapportés par l'AFP : « Je me disais juste que je devais le faire comme à l'entraînement, sans trop en faire, car j'ai tendance, dès que je lève la main sur ma course d'élan, à vouloir tout dominer. Je l'ai fait un peu, mais au moins j'étais encore sur mes pieds à la fin et puis c'est un nouveau saut. » Une véritable réussite à seulement deux mois de l'ouverture des Jeux Olympiques d'été 2020 de Tokyo au Japon, qui se dérouleront du vendredi 23 juillet au dimanche 8 août prochains. Une compétition que l'athlète pourrait bel et bien dominer, de la tête et des épaules. Un cas de figure qui s'était déjà produit lors des Jeux Olympiques d'été 2016 de Rio de Janeiro au Brésil, pendant lesquelles Biles avait alors raflé pas moins de quatre titres.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.