Gymnastique : La championne olympique Sunisa Lee victime d'une agression raciste

Gymnastique : La championne olympique Sunisa Lee victime d'une agression raciste©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 12 novembre 2021 à 14h01

Médaillé d'or lors du concours général des JO de Tokyo, la gymnase américaine d'origine japonaise Sunisa Lee a été victime d'une agression raciste à Los Angeles.



Championne olympique au concours général des Jeux de Tokyo, la jeune gymnaste américaine Sunisa Lee (18 ans) a déclaré avoir été victime d'une agression raciste à Los Angeles, alors que les violences envers les personnes d'origine asiatique se sont multipliées aux Etats-Unis depuis 2020. Ce que confirment les statistiques du FBI. Et beaucoup estiment que c'est en raison des propos de l'ancien président américain Donald Trump, qui a régulièrement qualifié le Covid-19 de "virus chinois". L'incident s'est déroulé il y a quelques semaines, alors qu'elle était en Californie pour tourner des séquences de l'émission "Danse avec les stars".

"J'étais tellement en colère"

Après une soirée, elle attendait un Uber avec ses amis, tous d'origine asiatique comme elle, quand une voiture est passée devant eux, et ses occupants leur ont lancé des insultes racistes avant de leur dire de "retourner d'où ils viennent". Et l'un de ces individus l'a ensuite aspergée de gaz poivré sur le bras. "J'étais tellement en colère, mais il n'y avait rien que je puisse faire ou contrôler parce qu'ils ont filé, a-t-elle confié au média PopSugar. Je ne leur ai rien fait, c'est si difficile parce que je ne voulais rien faire qui puisse m'attirer des ennuis. J'ai juste laissé faire."


Première athlète olympique américaine d'origine Hmong, la native de Saint Paul (Minnesota) est entrée dans la lumière lors des derniers JO suite au forfait de sa coéquipière Simone Biles. Outre l'or au concours général, elle a également remporté une médaille d'argent au concours par équipe et une autre de bronze en individuel, aux barres asymétriques. D'autres sportives américaines ont également été victimes ces derniers mois du racisme anti-asiatique, comme la karatéka Sakura Kokumai, d'origine japonaise, avait été la cible d'un homme ayant proféré des insultes racistes alors qu'elle s'entraînait dans un parc californien.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.