"Grid girls" : Monaco va braver l'interdit

"Grid girls" : Monaco va braver l'interdit©Panoramic

6Medias, publié le vendredi 06 avril 2018 à 09h29

Début janvier, le propriétaire de la F1, Liberty Media, avait annoncé la disparition des "grid girls" sur la grille de départ. Une interdiction que ne compte pas respecter le patron de l'Automobile club de Monaco.

Alors que Liberty Media avait annoncé leur disparition début janvier, les "grid girls" seront bien présentes le 27 mai prochain au Grand-Prix de Monaco.

C'est ce qu'a annoncé le patron de l'Automobile club à Monaco-Matin. "On n'a pas de vrais problèmes avec Liberty, si ce n'est cette histoire avec les 'grid girls'. Ils ont d'ailleurs entendu nos arguments. Les filles seront là, sans pancarte. Elles sont jolies et les caméras continueront de faire des gros plans sur elles", a déclaré Michel Boeri.

Une position qu'il justifie par le fait que les hôtesses sont embauchées dans le cadre de leurs études. "Nos amis américains ont estimé qu'employer des jeunes femmes pour porter une pancarte contribuait à diminuer la condition féminine. Nos hôtesses proviennent d'écoles de mannequinat et de communication. Elles réalisent des stages pendant le Grand Prix, qui entrent dans le cadre de leurs études, et elles sont payées. Nous leur demandons un comportement exemplaire. Elles sont élégantes et à l'image de Monaco. Les filles seront là, sans pancartes, certes, mais en tant qu'hôtesses de communication", précise Michel Boeri au quotidien régional. Avant de conclure : "Elles sont jolies et font partie du paysage de la F1. Au nom de quoi j'empêcherais 30 filles de gagner leur vie?"

Pour rappel, en janvier dernier, le directeur commercial de la F1, Sean Bratches, avait annoncé la disparition des "grid girls", remplacées par des "grid kids", à partir du premier Grand-Prix de la saison à Melbourne. Pour Liberty Media, cette tradition "ne correspond pas aux valeurs défendues par la marque et est clairement en contradiction avec les normes sociétales actuelles". Une décision qui a divisé au sein des paddocks.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU