Graf, Diniz et Kimpembe : Les 13 août qui ont marqué l'histoire du sport

Graf, Diniz et Kimpembe : Les 13 août qui ont marqué l'histoire du sport©Media365
A lire aussi

Clément Pédron, publié le jeudi 13 août 2020 à 11h55

Comme chaque jour, la rédaction vous propose de revivre les grandes dates de l'histoire du sport. Aujourd'hui, coup de projecteur sur le 13 août.

Événements

1999 : Steffi Graf annonce sa retraite

Après sa superbe victoire sur Martina Hingis (4/6, 7/5, 6/2) en finale de Roland-Garros, Steffi Graf avait déjà prévenu son monde : "C'était mon dernier Roland...". Dans la foulée, à Wimbledon où elle perd en finale contre Lindsay Davenport (6/4, 7/5), elle fait de même avec le peuple britannique. Mais les suiveurs de l'Allemande n'y croient pas et espèrent la voir au moins jusqu'à l'US Open. "Mademoiselle coup droit" comme elle était surnommée, qui semblait repartir de l'avant, convoque une conférence de presse et reconnaît qu'elle "ne prend plus de plaisir. Les semaines suivant Wimbledon ont été difficiles pour moi. À l'arrivée ce fût une décision facile à prendre, plus facile que je ne le croyais." Steffi Graf se retire du circuit avec 22 titres du Grand Chelem et 377 semaines en tant que première joueuse mondiale, record toujours en cours.

2017 : Yohann Diniz remporte le 50 km 

La délivrance pour le Français. Souvent titré au rang européen (2006, 2010, 2014), le marcheur Yohann Diniz ne l'avait jamais été sur la scène mondiale. Et après ces déboires aux Jeux Olympiques 2012 et de Rio 2016, l'athlète de 39 ans avait bien besoin d'un nouveau titre. Lors des championnats du monde à Londres, il a étalé son talent sur toute la distance du 50 km en partant dans les premiers, pour ne plus jamais être rattrapé. Bien dans sa tête et ses baskets, le natif d'Épernay termine en tête en 3h33'11'', avec huit minutes d'avance sur les Japonais Arai et Kobayashi. Yohann Diniz devrait, sauf blessure, participer aux Jeux à Tokyo l'an prochain, lui qui n'a jamais remporté le titre olympique.

Naissances

DeMarcus Cousins (basket) né en 1990

Le pivot américain (122 kg / 2,08m) a fait parler de lui récemment. Après avoir été coupé par les Lakers en février dernier (afin de faire signer Markieff Morris), DeMarcus Cousins espérait profiter du décalage de la saison pour revenir à son meilleur niveau après sa rupture des ligaments croisés. Finalement, "Boogie", a préféré écouter son corps et faire l'impasse sur cette saison pour mieux revenir l'an prochain. Sélectionné en 5eme position de la draft 2010 par les Sacramento Kings avec qui il a passé sept saisons, le pivot s'est ensuite engagé chez les Pelicans de New Orleans où il tournait à 24 points par match. Agent libre, il prend la direction de Golden State pour une saison et 5,3 millions de dollars avant de connaître la galère chez les Lakers. DeMarcus Cousins est aussi médaillé d'or aux JO de Rio avec le Team USA et vainqueur de la Coupe du monde en 2014.

Lucas Moura (football) né en 1992

Sous contrat avec Tottenham jusqu'en 2024, Lucas Moura a beaucoup joué avec son équipe cette année. Même s'il ne s'est pas montré ultra-décisif (47 matchs toutes compétitions confondues, 7 buts et 5 passes décisives), le Brésilien adopte toujours une mentalité revancharde. C'est d'ailleurs lui qui donne deux passes décisives à Kane contre Leicester pour le match crucial pour l'Europe cette saison. Formé à Sao Paulo, Lucas Moura a fait le grand saut vers le Vieux-Continent en signant en 2013 au Paris Saint-Germain. Avec le club de la capitale, il marque 46 buts et fait 48 passes décisives en 229 matchs avant de signer dans le club londonien en janvier 2018 pour plus de 28 millions d'euros. En sélection, l'ailier a participé à 35 matchs.

Presnel Kimpembe (football) né en 1995

À l'instar de Lucas Moura, Presnel Kimpembe évolue toujours avec le maillot parisien. C'est un pur produit du centre, un "Titi" comme on surnomme les joueurs formés au PSG. Défenseur central, le Français est déjà champion du monde avec la France en 2018 et a aussi remporté cinq championnats en France, quatre coupes de France et autant de coupes de la Ligue. À son âge (25 ans), il incarne le présent du club et est titulaire lors des gros matchs, comme mercredi soir contre l'Atalanta Bergame (victoire 2-1) lors du Final 8 de la Ligue des Champions. Le natif de Beaumont-sur-Oise compile déjà 138 matchs avec le PSG, avec qui il est lié jusqu'en 2024.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.