Golf - USPGA : McIlroy épatant, Woods dans le dur

Golf - USPGA : McIlroy épatant, Woods dans le dur©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le jeudi 19 mai 2022 à 22h20

Le premier tour de l'USPGA, deuxième Majeur de l'année, a été bien différent pour Rory McIlroy et Tiger Woods, qui ont partagé la même partie (et recommenceront vendredi). Les deux vedettes ont déjà neuf coups d'écart.



La partie grand luxe de l'USPGA, avec Rory McIlroy et Tiger Woods (ainsi que Jordan Spieth), a mis en lumière les différences du moment entre les deux stars. D'un côté, le Nord-Irlandais brillant comme à ses plus belles heures, seul en tête à -5 au-dessus du par et qui rêve forcément d'un cinquième Majeur, qui serait son premier depuis 2014 et ce même USPGA - son grand rendez-vous préféré, puisqu'il l'a gagné deux fois. "Je me sens très bien, je suis arrivé en forme et je sais que mon jeu est là, même s'il faut encore sortir les coups, synthétise-t-il, sûr de sa force (sur Golf+). Je suis très heureux de mon groupe, je prends toujours beaucoup de plaisir à évoluer avec de gros joueurs et notamment Tiger Woods, on joue devant beaucoup de monde."

Rory McIlroy salue d'ailleurs l'organisation de l'USPGA sur ce dernier point précis, celui de la relation entre les participants et les spectateurs : "C'est normal qu'il y ait toujours beaucoup de monde, mais là, on n'a pas l'impression que la foule est sur nous. Ils sont un peu plus loin, il y a un peu plus d'espace et c'est beaucoup plus confortable pour tout le monde. Je vais désormais me reposer et me préparer, rester dans ma bulle et dans mon monde."

Et de l'autre côté, il y a donc Tiger Woods, au-delà de la 100eme place à +4 au-dessus du par : "Je suis bien parti, puis j'ai frappé beaucoup de mauvais coups de fer à partir de la moitié de mon parcours, je n'ai jamais été proche d'un putt pour birdie... Je me suis mis dans de mauvaises positions." Forcément, les questions affleurent sur sa condition physique, lui qui ne dispute que son deuxième tournoi depuis le Masters (le mois dernier) et son retour de convalescence à la suite de son grave accident de voiture il y a plus d'un an, en février 2021. "Je me suis déjà senti mieux, là c'est un peu douloureux... On va refaire ce qu'il faut afin de récupérer pour vendredi."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.