Golf : Sörenstam décorée par Trump, et très critiquée

Golf : Sörenstam décorée par Trump, et très critiquée©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le lundi 11 janvier 2021 à 09h54

Au lendemain des émeutes du Capitole, Donald Trump a discrètement décoré trois golfeurs, dont la Suédoise Annika Sörenstam, sous le feu des critiques. 

 

Pour USA Today, "ils ont fait honte au golf", en acceptant d'être honorés par Donald Trump jeudi dernier à la Maison Blanche, soit moins de 24 heures après les émeutes du Capitole, qui ont fait cinq morts dont un policier. Babe Didrikson Zaharias, à titre posthume, Annika Sörenstam et Gary Player ont reçu la médaille présidentielle de la liberté, qui vient récompenser "une contribution particulièrement méritoire à la sécurité ou aux intérêts nationaux des États-Unis, à la paix mondiale, à la culture ou à d'autres entreprises publiques ou privées importantes". Une cérémonie qui s'est tenue dans le plus grand secret, puisque la presse n'était pas conviée à l'événement et qu'aucune photo de la remise de ce prix aux deux golfeurs n'a fuité. On a juste eu la confirmation qu'elle avait bien eu lieu lorsque le journaliste Graham Bensinger a publié sur Twitter des photos des entretiens qu'il a ensuite pu mener avec les deux champions à la Maison Blanche. 

Et si le Sud-Africain Player (85 ans), qui a longtemps été un grand supporter de l'apartheid, n'a pas réagi, la Suédoise Sörenstam (50 ans), soutien affiché de Trump, a elle remercié ceux qui la félicitaient sur le même réseau social. Celle qui est l'une des plus grandes golfeuses de l'histoire n'a en revanche pas répondu aux très nombreuses critiques dont elle a fait l'objet pour avoir accepté ce prix du très controversé président américain, au lendemain de cet envahissement du Capitole par des manifestants pro-Trump. "En tant que représentants de leur sport, et en tant que businesswoman et businessman qui en bénéficient grandement, leur réputation est à tout jamais entachée, poursuit Christine Brennan dans USA TodaySörenstam et Player seront à tout jamais liés à Trump et à ce terrible moment de l'histoire de notre nation, pour toujours. (...) Ils n'avaient bien sûr rien à voir avec l'insurrection des supporters de Trump, mais ils sont devenus ses complices. Ils ont célébré à ses côtés pendant que notre nation pleurait à cause de lui." 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.