Golf : Perez, à fond la caisse !

Golf : Perez, à fond la caisse !©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mardi 30 mars 2021 à 23h43

La trajectoire de Victor Perez redonne le sourire au golf français, qui attendait un porte-drapeau à ce niveau depuis plusieurs années. Les grands rendez-vous vont s'accumuler dans les prochains mois, voire même semaines.



Victor Perez, nouveau 30eme mondial, incarne le renouveau tant attendu du golf français depuis la grande époque de Victor Dubuisson, qui avait largement contribué à la victoire de l'Europe lors de la Ryder Cup 2014. Sa quatrième place au WGC de match-play, ce week-end à Austin, est une vraie performance, les WGC représentant l'équivalent des Masters 1000 en tennis. Il a notamment éliminé Sergio Garcia, pilier justement de l'équipe européenne de Ryder Cup, en quarts de finale. "C'est un ami, un super mec et bien sûr un super joueur, assure l'Espagnol. Pour moi, il a le potentiel pour être un bon joueur de Ryder Cup cette année. Il est bien, il m'a contacté dès son arrivée aux Etats-Unis et j'ai essayé de le mettre à l'aise."

Barquez : "Il est extrêmement curieux et se renseigne auprès de tous"

La Ryder Cup, décalée d'un an comme tant d'autres grands événements en 2020, aura lieu au mois de septembre aux Etats-Unis. Après avoir également terminé neuvième du Players, souvent considéré comme le cinquième Majeur, le Français de 28 ans est dans les points pour disputer la plus grande épreuve du golf (s'il n'est pas dans les points, qui répercutent les performances de l'année, il restera des invitations du capitaine).


Participant au circuit américain, ce qui est extrêmement rare pour un joueur français, il met toutes les chances de son côté après avoir déjà été formé aux Etats-Unis de 2011 à 2015. "On a toujours l'impression qu'il dort, mais il tient bien, résume le consultant Canal+ Patrice Barquez. Il est extrêmement curieux et se renseigne auprès de tous pour franchir un palier, il a appelé Victor Dubuisson pour qu'il lui raconte son année 2014." Dans un peu plus d'une semaine, son Masters à Augusta sera forcément scruté de très près, après déjà sa 46eme place du mois de novembre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.