Faustino Asprilla a refusé que José Luis Chilavert soit assassiné

Faustino Asprilla a refusé que José Luis Chilavert soit assassiné©Media365
A lire aussi

Guillaume Issner, publié le mercredi 13 novembre 2019 à 16h31

L'ex-buteur colombien, Faustino Asprilla, a révélé dans un documentaire à son nom qu'un homme lui a proposé d'assassiner José Luis Chilavert. Cela fait suite à une bagarre entre les deux hommes lors d'un match entre la Colombie et le Paraguay en 1997.

Dans un documentaire intitulé « Faustino El Grande » et dont certains passages ont été repris par le quotidien As, l'ex-buteur colombien Faustino Asprilla, passé par Parme et Newcastle, a révélé une anecdote surréaliste. D'après les extraits, l'ancien international colombien rapporte qu'un narco trafiquant lui a proposé d'assassiner le célèbre gardien paraguayen José Luis Chilavert, avec qui il avait eu une violente altercation en 1997 lors d'un match Paraguay - Colombie, comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde un an après. Exclus tous les deux après un échange musclé, ils en étaient venus aux mains. En sortant du terrain, Chilavert donne un coup de poing au visage à Asprilla, ce qui déclenche alors une bagarre générale.



Stupéfait face à la demande du bandit, Faustino Asprilla ne se pose pas la moindre question et refuse de voir le portier paraguayen être assassiné : « On m'a dit : "nous avons besoin que vous nous donniez l'autorisation parce que ces deux types (chargés de commettre le crime) vont rester ici au Paraguay et veulent aller tuer ce gros sac de Chilavert." Je leur ai répondu : " mais vous êtes fous, vous allez ruiner le football colombien et ça n'est pas possible. Ce qui se passe sur un terrain de football, reste sur le terrain." » La Colombie a failli être mêlée à au deuxième crime d'un joueur en très peu de temps. En 1994, Andrés Escobar a été tué par balles par un homme lui reprochant d'avoir marqué un but contre son camp, éliminant la Colombie de la Coupe du monde 1994.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.