Etzebeth demande l'annulation des poursuites engagées contre lui pour insultes racistes

Etzebeth demande l'annulation des poursuites engagées contre lui pour insultes racistes©Media365
A lire aussi

Guillaume Issner, publié le mercredi 16 octobre 2019 à 08h07

Accusé d'avoir proféré des insultes racistes en août à quatre hommes, Eben Etzebeth a saisi la Haute Cour d'Afrique du Sud pour demander l'annulation d'une plainte déposée à son encontre.

L'Afrique du Sud est à cinq jours de disputer son quart de finale de la Coupe du monde face au Japon. Si tous les Boks sont concentrés sur ce grand rendez-vous, l'en d'entre eux, Eben Etzebeth, est pris dans une affaire extra-sportive dont il se serait bien passé. Le deuxième ligne a saisi la Haute Cour de son pays pour demander l'annulation de la plainte déposée contre lui le 4 octobre par la commission sud-africaine des droits de l'Homme (SAHRC), pour insultes racistes. Dans un communiqué, la Commission a « confirmé qu'elle a reçu ce matin (lundi) la requête en révision de M. Etzebeth devant la Haute Cour, dans laquelle il demande la révision et l'annulation de la décision de la Commission d'engager des poursuites contre lui devant la Cour de l'égalité ».


Eben Etzebeth est accusé en août dernier d'avoir proféré des insultes racistes à quatre hommes sud-africains, mais également d'avoir frappé et pointé une arme à feu sur un sans domicile fixe. Cependant, il continue de nier ces accusations. « Toutes ces déclarations sont fausses. Je suis, et je ferai toujours tout pour être un ambassadeur de cette belle nation arc-en-ciel et de ce sport que j'adore », avait-il déclaré lors de son audition devant la commission, avant de s'envoler pour le Japon avec sa sélection. Les plaignants réclament une compensation financière équivalente à 60 000 euros, avait précisé Buang Jones, un représentant de la SAHRC.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.