Et maintenant, des robots pour animer les tribunes

Et maintenant, des robots pour animer les tribunes©Panoramic, Media365

Nicolas Kohlhuber : publié le jeudi 09 juillet 2020 à 17h54

Pour la reprise du championnat de baseball, les instances japonais ont décidé d'innover. Des robots ont été placés en tribunes pour assurer l'animation sans exposer les supporters au Covid-19.

A force de progrès physique, certains athlètes sont considérés comme des robots. Mais au Japon, ce sont les supporters qui sont devenus des robots. Au sens propre du terme. Au pays du Soleil Levant, les événements sportifs ont toujours lieu à huis clos. Une contrainte que les clubs de baseball tentent de contourner comme les formations européennes de football. Pour y parvenir, les Fukuoka Softbank Hawks ont eu une idée qui ne manque pas de modernité. Ils ont installé des robots dans les tribunes du Fukuoka Dome pour la réception des Rakuten Eagles. En tout plus d'une vingtaine de machines étaient placées autour du terrain. Certaines ressemblaient à des êtres humais quand d'autres, à quatre pattes, étaient inspirés par des chiens. Habillés aux couleurs du clubs, ils dansaient et agitaient des drapeaux au rythme de l'hymne du club. Ce soutien inédit a été inauguré dans la nuit de mardi à mercredi. Et il a porté ses fruits puisque les champions en titre se sont imposés (4-3).


Le Japon réalise un tour de force grâce au huis clos imposé au baseball

Alors que le Japon comptait sur l'organisation des Jeux olympiques pour prouver son avancée en matière de technologie, le pays asiatique a profité du confinement et du huis clos généralisé pour prouver sa créativité. En utilisant des robots, les instances japonais ont évité le faux-pas du voisin coréen qui avait positionné des poupées gonflables pour des matchs de football. Au Japon, le baseball est un sport très populaire. Le Fukuoka Dome où s'est déroulé la rencontre peut accueillir jusqu'à 35 000 spectateurs. L'enceinte était donc vide pour ce match de NPB. Mais quelques robots ont été suffisants pour oublier le reste des sièges inoccupés. Une prouesse qui pourrait inspirer certains réalisateurs de matchs européens de football. En Espagne, les effets visuels mis en place pour recouvrir les tribunes avaient été vivement critiqués.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.