Escrime - Championnats du monde : Ranvier décroche la médaille d'argent en fleuret

Escrime - Championnats du monde : Ranvier décroche la médaille d'argent en fleuret©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le vendredi 19 juillet 2019 à 20h27

En décrochant la médaille d'argent en fleuret, Pauline Ranvier a apporté la première médaille à la France dans ces championnats du monde d'escrime disputés à Budapest (Hongrie). Champion du monde en titre de l'épée, Yannick Borel est tombé en quarts de finale. Les six autres Français du jour ont également été éliminés, dont Ysaora Thibus, la vice-championne du monde en titre du fleuret.

La France ouvre enfin son compteur, après déjà deux journées de finales ! Ce vendredi soir, Pauline Ranvier a décroché la médaille d'argent du fleuret, aux championnats du monde d'escrime disputés à Budapest (Hongrie). Seule la Russe Inna Deriglazova, championne du monde 2015 et 2017 et championne olympique à Rio en 2016, a donc stoppé son incroyable journée. Cette dernière a eu le dernier mot et s'est imposée (15-11). A titre personnel, il s'agit pour la Tricolore de son tout premier podium international.

Si vous avez manqué son début de journée :
La quatrième Française en lice, Pauline Ranvier (25 ans) s'était imposée sans trop trembler, contre la Vietnamienne Anh Do Thi (15-6), avant de rejoindre les huitièmes de finale, suite à sa victoire 15-13 sur la Chinoise Qingyuan Chen. Pauline Ranvier a validé son ticket pour les quarts de finale, après sa victoire contre la Hongroise Fanny Kreiss (15-13). En quarts de finale, la Japonaise Yuka Ueno n'a pas su freiner sa progression et s'est inclinée sur le score de 15 touches à 11. En demi-finales, la Française s'était défaite de l'Italienne Arianna Errigo, championne du monde en 2013 et en 2014, (15-13) et jouera donc bel et bien le titre mondial !

Les résultats des autres Français :
Après une première journée sans médaille jeudi lors des championnats du monde de Budapest, l'équipe de France d'escrime espère faire mieux ce vendredi, avec l'épée masculine et le fleuret féminin au programme. Et la journée a plutôt bien débuté, avec la qualification des quatre épéistes tricolores pour le deuxième tour. A commencer par le champion du monde en titre, Yannick Borel (30 ans) qui revient d'une opération du poignet et va devoir lutter pour remporter une deuxième médaille d'or d'affilée. Quoi qu'il en soit, le Guadeloupéen a réussi son entrée en lice en battant l'Italien Marco Fichera 15-12. Malheureusement pour eux, trois des quatre tricolores en lice se situent dans le même quart de tableau (celui du haut), et juste en-dessous de Borel, Ronan Gustin (31 ans) a lui aussi passé le premier tour en étrillant le Polonais Radoslaw Zawrotniak 15-5. De son côté, Alexandre Bardenet (29 ans) s'est défait du Chinois Minghao Lan sur le score de 15-12. Situé dans le deuxième quart de tableau, Ronan Cannone (22 ans), qui dispute ses premiers Mondiaux, a quant à lui battu de justesse l'Américain Jacob Hoyle 15-14. Le deuxième tour a bien débuté pour la délégation française, avec la qualification de Yannick Borel au détriment du Danois Patrick Jorgensen, médaillé de bronze des Mondiaux 2015, sur le score de 15-11. En s'imposant quelques minutes plus tard à la mort subite (13-12) face au Suisse Max Heinzer, quintuple médaillé européen en individuel, Ronan Gustin a assuré à la France la présence d'un représentant en quarts de finale, puisqu'il était opposé à Yannick Borel en huitièmes. Alexandre Bardenet a également poursuivi sa route, en dominant l'Estonien Sten Priinits assez confortablement (15-11). En revanche, la compétition est terminée pour Ronan Cannone qui a été éliminé par le Japonais Masaru Yamada (15-12).

Borel éliminé en quarts

En début d'après-midi, Yannick Borel et Ronan Gustin se sont affrontés pour une place en quarts de finale, et c'est le champion du monde en titre qui a fait respecter la hiérarchie en s'imposant sur le score de 15-10. Borel était donc le dernier Français en lice. Pour une place dans le dernier carré, le Tricolore affrontait l'Italien Andrea Santarelli, qui a battu assez facilement le Français Alexandre Bardenet : 15-9. Finalement, c'est bien le Transalpin qui a eu le dernier mot en s'imposant 15-12. Champion du monde en 2018 à Wuxi, Yannick Borel ne fera donc pas la passe de deux.

Thibus tombe en huitièmes

Du côté des fleurettistes, la journée a mal commencé avec l'élimination d'entrée de Solène Butruille (21 ans) par l'Allemande Leonie Ebert sur le score de 15-12, et celle d'Anita Blaze (27 ans) contre l'Israélienne Nicole Pustilnik (15-11). En revanche, tout s'était bien passé pour Ysaora Thibus (27 ans), la vice-championne du monde en titre, qui avait facilement dominé (15-8) la Mexicaine Melissa Rebolledo. Ysaora Thibus a poursuivi sur sa lancée au deuxième tour, en ne laissant que cinq touches à la Polonaise Hanna Lyczbinska. Mais le parcours de Thibus s'est arrêté dès les huitièmes de finale, après une défaite à la mort subite (13-12) contre la Chinoise Xingxin Huo.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.