Escrime - Championnats du monde : L'argent pour Thibus, l'or pour Borel

Escrime - Championnats du monde : L'argent pour Thibus, l'or pour Borel©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le lundi 23 juillet 2018 à 14h49

La deuxième journée des championnats du monde d'escrime s'est déroulée ce lundi à Wuxi en Chine, avec au programme l'épée masculine et le fleuret féminin. Huit Bleus étaient sur les pistes, et Ysaora Thibus a décroché la médaille d'argent au fleuret, tandis que Yannick Borel a décroché le titre mondial à l'épée.

Après une première journée sans médaille dimanche aux Mondiaux d'escrime à Wuxi, l'équipe de France va tenter de se rattraper ce lundi, avec l'épée hommes et le fleuret dames. Dès les 32emes de finale, un premier écrémage s'est fait, puisque quatre Bleus sur huit ont quitté la compétition. Ronan Gustin, blessé au genou lors des qualifications, a dû déclarer forfait avant d'affronter l'Israélien Grigori Beskin. Aymerick Gally a quant à lui chuté face au Canadien Marc-Antoine Blais-Belanger (15-8). Du côté féminin, Pauline Ranvier a échoué d'une touche (15-14) face à la Tunisienne Ines Boubakri, médaillée de bronze des derniers JO de Rio, alors qu'Anita Blaze n'a rien pu faire contre la Chinoise Yiting Fu (15-12).

Quatre Français en huitièmes


Heureusement, l'écrémage a été bien moins important ensuite, puisque les quatre Bleus qualifiés pour les seizièmes de finale se sont qualifiés pour les huitièmes. Alex Fava, tombeur du Suisse Max Heinzer pour son entrée en lice (12-11), s'est ensuite défait du Polonais Mateusz Nycz (15-9). Le champion de France Yannick Borel, qui avait battu le Vietnamien Phuoc Den Nguyen 15-8 en 32emes, a ensuite dominé de justesse l'Israélien Grigori Beskin (15-14). A 35 ans, Astrid Guyart a également poursuivi son petit bonhomme de chemin, avec des victoires 13-12 contre la Polonaise Martyna Synoradzka puis 15-6 face à la Sud-Coréenne Hyunhee Nam. De son côté, la championne de France et médaillée de bronze aux Mondiaux de Leipzig l'an passé Ysaora Thibus a d'abord déroulé contre l'Argentine Flavia Mormandi (15-4), avant de se défaire de la Hongroise Fanny Kreiss (15-8).

Borel et Thibus en quarts


En huitièmes de finale, l'aventure d'Alex Fava s'est arrêtée assez abruptement, avec une défaite 15-8 contre le Vénézuélien Ruben Limardo Gascon. En revanche, ça continue pour Yannick Borel, qui s'est fait un peu peur sur la fin mais a fini par battre le Japonais Koki Kano 15-13, après avoir mené 12-6. Au tour suivant (10h45 heure française), il défiera le Kazakh Dmitriy Alexanin. Ça passe également pour Ysaora Thibus, qui a dominé sans trop de problème (15-9) la Russe Svetlana Tripapina. Mais le tour suivant (à 11h10 heure française) s'annonce bien plus compliqué face à la championne olympique en titre, la Russe Inna Deriglazova. Pour Astrid Guyart, l'aventure s'est terminée en huitièmes après un match acharné contre Ines Boubakri, la tombeuse de Pauline Ranvier. Elle s'est inclinée 15-14 après avoir mené pourtant 10-8.

Borel rapporte la première médaille française !


Un peu avant 17h00, heure de Wuxi, Yannick Borel a assuré à la France sa première médaille de la compétition. L'épéiste de 29 ans a en effet largement battu le Kazakh Dmitriy Alexanin 15-5 en quarts de finale et rejoint donc le dernier carré. Un dernier carré synonyme de médaille de bronze au minimum, puisqu'aux championnats du monde, contrairement aux Jeux Olympiques, il n'y a pas de petite finale. Le Guadeloupéen sera opposé en demi-finale (13h50, heure française) à l'Ukrainien Roman Svichkar. Un adversaire qui semble à sa portée. Et la deuxième médaille est arrivée quelques dizaines de minutes plus tard, grâce à Ysaora Thibus, qui a réussi l'exploit d'éliminer la Russe Inna Deriglazova, championne olympique et du monde en titre et n°1 mondiale ! Malgré un départ catastrophique (0-5) la Guadeloupéenne de 26 ans a fait son retard petit à petit, pour égaliser et passer devant dans les toutes dernières secondes. Magnifique ! Maintenant que l'adversaire la plus redoutable est éliminée, Thibus espère ne pas s'arrêter là. Elle sera opposée en demi-finale (à 12h30 heure française) à l'Italienne Arianna Errigo, médaillée de bronze, comme elle, l'an passé à Leipzig, et vice-championne olympique à Londres en 2012.

Thibus et Borel en finale


Opposée en demi-finale à Arianna Errigo, médaillée de bronze, comme elle, l'an passé à Leipzig, et vice-championne olympique à Londres en 2012, Ysaora Thibus s'attendait sans doute à souffrir, d'autant que l'Italienne était mieux classée qu'elle au classement mondial (7eme contre 4eme). Et pourtant, la demie n'a été qu'une formalité ! La Française s'est en effet imposée 15-2 dans un match à sens unique où Errigo a semblé complètement perdue. Incroyable ! Ysaora Thibus réussit donc sa meilleure performance dans des Mondiaux. Elle affrontera en finale (à 14h15, heure française) la Tunisienne Ines Boubakri, qui a déjà éliminé deux Françaises dans la journée, ou une autre Italienne, Alice Volpi.

Yannick Borel a rejoint sa compatriote en finale un peu plus tard, en s'offrant l'Ukrainien Roman Svichkar, moins bien classé que lui dans la hiérarchie et jamais médaillé en individuel dans des grandes compétitions. Borel s'est imposé 15-11 et sera opposé en finale (à 14h40, heure française) au tombeur d'Alex Fava, le Vénézuélien Ruben Limardo (32 ans), sacré champion olympique en 2012 à Londres. Il faudra un exploit au Français, qui n'a jamais atteint un tel niveau aux Mondiaux en individuel, mais vu le niveau montré depuis le début de la journée, il en est tout à fait capable.

Borel en or, Thibus en argent !


La consécration pour Yannick Borel ! Triple médaillé aux championnats du monde par équipes, le natif de Pointe-à-Pitre s'est offre son premier titre en individuel ! Sa très belle journée s'est conclue en apothéose en finale, par une victoire écrasante 15-4 sur le champion olympique de 2012, le Vénézuélien Ruben Limardo (32 ans), au terme d'un match maîtrisé de bout en bout et sans suspense. A 29 ans, le triple champion d'Europe s'offre le plus beau titre de sa carrière. Et ce n'est pas fini, puisque l'épreuve par équipes, où la France brille depuis des années, pourrait encore lui permettre de rapporter une nouvelle médaille.

Opposée à la vice-championne du monde en titre Alicia Volpi, une joueuse mieux classée qu'elle et qui menait dans leurs confrontations, Ysaora Thibus n'a malheureusement pas pu aller au bout de son rêve. La fleurettiste française doit se contenter de la médaille d'argent, après sa défaite 15-12 au terme d'un match très serré, où l'Italienne n'a fait la différence qu'à la fin. Mais la native des Abymes pourra se consoler en se disant qu'elle a réussi la meilleure performance de sa carrière dans des Mondiaux en individuel, elle qui avait décroché le bronze à Leipzig l'an passé. L'or sera peut-être au rendez-vous l'année prochaine aux championnats du monde de Budapest ?

Ce mardi, pas moins de quatre épreuves seront au programme : le sabre dames individuel (avec Charlotte Lembach, Manon Brunet et Cécilia Berder), l'épée féminine par équipes, le fleuret  masculin individuel (avec Enzo Lefort, Erwann Le Péchoux, Maxime Pauty et Jérémy Cadot) et le sabre masculin par équipes.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU