Dubaï - Lorenzo-Vera : " Je suis déçu, bien sûr, mais... "

Dubaï - Lorenzo-Vera : " Je suis déçu, bien sûr, mais... "©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le lundi 25 novembre 2019 à 13h44

Finalement troisième de la finale du Tour européen remporté par l'Espagnol Jon Rahm, dimanche à Dubaï, alors qu'il se trouvait en tête depuis le premier jour, Mike Lorenzo-Vera tentait de tirer des enseignements positifs de cet échec, sans masquer pour autant sa déception.

En tête depuis le premier tour de la finale du Tour Européen, cette semaine à Dubaï, Mike Lorenzo-Vera (-17) a finalement terminé troisième du classement final dimanche après que l'Espagnol Jon Rahm (-19) mais aussi le Britannique Tommy Fletwood (-18) lui ont grillé la politesse sur le dernier trou. A l'arrivée, le Français avait du mal à digérer ce scénario qui lui coûte sa plus belle victoire en carrière. « Je suis déçu bien sûr (...) J'ai raté quelques coups au mauvais moment et de la mauvaise manière avec une balle qui s'échappe à droite... », regrette dans L'Equipe celui qui occupe ce lundi son meilleur classement en carrière (Victor Perez, 20eme à la Race to Dubai, occupe, lui, la 51eme position). « MLV » assure néanmoins qu'il a beaucoup appris lors de ce week-end pas loin de se terminer en apothéose, et est certain qu'il en récoltera les fruits à l'avenir.

Lorenzo-Vera : « Une semaine vraiment complète »

« Je sais quoi faire pour progresser du coup (...) Je me savais capable de très bien jouer au golf. Mais cette semaine me prouve que je peux le faire avec les meilleurs autour de moi. Ça, c'est bien. J'ai aussi très bien géré mon état physique, c'était une semaine vraiment complète. J'étais dedans dès le début. À moi de continuer à apprendre et à être de plus en plus à l'aise dans ces situations. » Pour ne pas revivre le dénouement cruel de dimanche. « Je sais que je rôde autour d'une telle victoire et j'espère que le golf m'offrira ce genre de titre bientôt. » Le golf français, qui n'avait plus possédé deux de ses représentants aussi bien classés depuis quatre ans (Victor Dubuisson, 15eme, Alexander Levy, 49eme) ne demande que ça.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.