Dopage : L'AMA suspend le seul laboratoire français

Dopage : L'AMA suspend le seul laboratoire français©Media365
A lire aussi

Antoine Bourlon, publié le mardi 26 septembre 2017 à 19h26

Le seul laboratoire français d'analyse antidopage, situé à Châtenay-Malabry, vient d'être suspendu par l'Agence Mondiale Antidopage. Cette suspension fait suite à la contamination d'un des robots.

Coup dur pour la lutte antidopage française. L'AFP révèle ce mardi que le laboratoire de Châtenay-Malabry, unique centre antidopage de l'Hexagone, a été suspendu par l'Agence Mondiale Antidopage après la contamination d'un robot d'analyse. Cette contamination serait intervenue après l'analyse de plusieurs prélèvements sur des bodybuilders chargés en stéroïdes. Les échantillons contenaient près de 200 fois plus d'anabolisants qu'un contrôle classique, et les habituelles procédures de nettoyage n'ont pas suffi à décontaminer la machine. Les échantillons suivants ont donc été retrouvés positifs, à tort, ce qui a poussé l'AMA à suspendre temporairement le laboratoire.
Une suspension temporaire qui prive la France
Dans un communiqué publié sur son site internet, l'AMA déclare que le centre de Châtenay-Malabry ne pourra plus mener d'analyses jusqu'à nouvel ordre. « La suspension sera maintenue en attendant l'engagement de procédures disciplinaires par un comité indépendant. Celui-ci sera chargé de faire des recommandations au président du comité exécutif de l'AMA sur le statut d'accréditation du laboratoire par l'AMA. » Un gros coup dur pour le laboratoire, qui avait du mal à se maintenir à la pointe de la lutte contre le dopage après avoir mis au point le premier test anti-EPO, et qui a besoin d'une « nécessaire modernisation » selon l'ancien président de l'AFLD, Bruno Genevois.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU