Divers : Riner réagit aux tags racistes à l'Insep

Divers : Riner réagit aux tags racistes à l'Insep©Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER : publié le lundi 13 juillet 2020 à 17h29

Pour la première fois, Teddy Riner s'est exprimé au sujet des tags racistes découverts le 28 juin à l'Insep. « Faut pas laisser passer mais voilà, ça ne m'empêchera pas d'avancer et de continuer », a confié le judoka.



La nouvelle avait fait vivement réagir il y a une quinzaine de jours. Des tags racistes avaient été découverts sur les grilles de l'Insep, l'Institut national du sport, le 28 juin. Teddy Riner et Dimitri Bascou avaient notamment été visés. La photo géante du judoka était barrée du mot « singe » (ajouté au feutre), celle du hurdler du mot « négro ». Le directeur général de l'établissement du Bois de Vincennes, Ghani Yalouz, avait dénoncé « la haine, la lâcheté et la bêtise » et immédiatement réagi en annonçant qu'une plainte serait déposée contre X le lendemain matin. Ces incidents racistes avaient choqué et ému le monde du sport.

Riner : « On est au XXIeme siècle, ce n'est pas normal que des choses comme ça arrivent »


Teddy Riner avait alors réagi sur les réseaux sociaux en publiant une photo de lui serrant dans ses bras un judoka blanc avec le message : « Si on reste unis, on gagnera ce combat #Respect #Tous unis contre la haine ». Le week-end dernier, le double champion olympique s'est exprimé pour la première fois de vive voix sur le sujet. « On est au XXIeme siècle, ce n'est pas normal que des choses comme ça arrivent », a confié Riner sur Franceinfo. « Faut pas laisser passer mais voilà, ça ne m'empêchera pas d'avancer et de continuer », a-t-il ajouté.

Riner : « On est tous ensemble, on est unis et on ne laisse pas passer ces choses-là »

« C'est la première fois que je vis ça en fait, dans le sport on est déjà énormément à l'abri j'ai envie de dire. Mais ça permet aussi de véhiculer pas mal de valeurs », a poursuivi le judoka multi-titré. Teddy Riner est aussi revenu sur son message partagé sur Twitter. « Lorsqu'on est sur le devant de la scène, que l'on est un personnage public il faut se servir de ça pour faire passer des messages, a souligné le sportif de 31 ans. Lorsque je poste cette photo, c'est pour dire que dans le sport il n'y a pas de... "on est tous blanc, noir, jaune"... On est tous ensemble, on est unis et on ne laisse pas passer ces choses-là ».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.