Deschamps, Manaudou, Mossely... Tous unis face aux violences

Deschamps, Manaudou, Mossely... Tous unis face aux violences©Media365

Thomas Siniecki : publié le lundi 20 juillet 2020 à 17h33

Emmenée notamment par Didier Deschamps, une grande équipe de sportifs français est réunie dans une vidéo conçue par le ministère afin de faire face aux violences de toutes sortes dans les clubs et autres associations.

Un long message collectif des grands acteurs du sport français a été relayé lundi par le ministère sur Twitter, pour lutter face à tous les types de violences : « Plus rien ne sera jamais comme avant. On le sait, le sport n'est pas épargné par les violences : violences verbales, physiques ou sexuelles, harcèlement, bizutage, discrimination... Pourtant, le sport ce n'est pas ça. Ça ne doit plus jamais être ça. Le monde sportif se mobilise comme jamais pour que chaque club soit un lieu sûr, un lieu d'épanouissement pour apprendre et progresser, un cadre bienveillant pour se retrouver et partager notre passion. »

« Ne plus détourner le regard, écarter ceux qui salissent le sport »

Florent Manaudou (natation) ouvre le clip, suivi entre autres par Estelle Mossely (boxe), Didier Deschamps (football), Alexis Pinturault (ski), Nikola Karabatic (handball), la ministre Roxana Maracineanu, Lucas Pouille (tennis) ou Laurent Tillie (volley) : « Notre responsabilité à tous, sportifs, dirigeants, éducateurs, bénévoles, parents, partenaires, c'est de ne plus détourner le regard, ne jamais laisser seules les victimes dans leurs souffrances, les encourager à parler et les accompagner, écarter ceux qui salissent le sport, car le sport ce n'est pas ça. Nous nous engageons, nous faisons partie d'une même famille solidaire et bienveillante. »


C'est le basketteur Nicolas Batum qui conclut : « Nous sommes tous concernés ! » Une forme de rappel du hashtag lancé par le ministère des Sports (#TousConcernés). Les numéros d'appel d'urgence sont enfin relayés, le 119 Allô Enfance en Danger, ainsi que le 3919 Arrêtons les Violences. Ce clip avait été présenté en conférence de presse dès le 1er juillet, lorsque la ministre avait fait un premier point à propos de la convention nationale de prévention des violences sexuelles dans le sport, lancée en février à la suite des premières révélations de Sarah Abitbol, l'ancienne patineuse également présente dans la vidéo. « Depuis le début de l'année, notre sport fait face à l'histoire, déclarait notamment Maracineanu. J'ai mis toute mon énergie pour que chaque acteur s'engage, assume sa part de responsabilité et contribue à changer le modèle. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.