Des employés non payés depuis plusieurs mois au Qatar

Des employés non payés depuis plusieurs mois au Qatar©Media365
A lire aussi

Guillaume Issner, publié le mercredi 26 septembre 2018 à 15h15

Les travaux pour la Coupe du monde 2022 sont loin d'être finis. De plus, plusieurs ouvriers doivent faire face à une absence de salaire depuis plusieurs mois.

Déjà handicapés par les fortes chaleurs qui frappent le Qatar, des dizaines d'ouvriers des chantiers pour la Coupe du monde 2022 ne sont plus payés. Ce mercredi, Amnesty International, a tiré la sonnette d'alarme. L'organisation de défense des droits de l'Homme assure que « des dizaines de travailleurs étrangers ressortissant du Népal, d'Inde et des Philippines ont des arriérés de salaire de 1 700 euros, non payés par la compagnie d'ingénierie Mercury MENA ». D'après l'association à but non lucratif, certains n'ont plus touché de salaire depuis dix mois, cela a ruiné leur vie, à l'image de plusieurs travailleurs népalais. Ne pouvant plus payer la scolarité de leurs enfants, certains d'entre eux ont dû les retirer de l'école. Ernesto, un contremaître en tuyauterie des Philippines, plus payé depuis quatre mois, est quant à lui plus endetté que lors de son arrivée dans le Golfe. Amnesty International a décidé de prendre la situation en mains et a ainsi appelé le gouvernement qatari à payer les salaires des travailleurs concernées. « En veillant à ce qu'ils reçoivent leurs salaires, le Qatar peut montrer qu'il est sérieux dans sa volonté affichée d'améliorer les droits des travailleurs », a déclaré Steve Cockburn, le directeur des questions mondiales de l'organisation mondiale. En novembre dernier, Amnesty International s'était entretenu avec son PDG de Mercury MENA, celui-ci avait reconnu des « problèmes de trésorerie ». Le Qatar est au centre des critiques ...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.