Coronavirus : Avant la mi-juillet, une reprise au mieux à huis clos

Coronavirus : Avant la mi-juillet, une reprise au mieux à huis clos©Media365

Nicolas Kohlhuber, publié le lundi 13 avril 2020 à 20h45

Pendant son allocution, Emmanuel Macron a annoncé le prolongement du confinement mais aussi les conditions du déconfinement. Le président de la République a annoncé qu'il sera impossible d'organiser des événements avec un public nombreux avant la mi-juillet, a minima.

La France a longtemps attendu l'allocution d'Emmanuel Macron et sait désormais qu'elle sera confinée au moins jusqu'au 11 mai prochain. Le monde du sport, placé dans l'incertitude avant même l'annonce du confinement, ne sait pas exactement comment se fera la reprise. Mais une phrase du Président de la République semble prévoir un futur proche au moins à huis clos pour les événements sportifs organisés dans l'Hexagone. Après avoir annoncé la réouverture des écoles dès la mi-mai, Emmanuel Macron a fait le point pour les établissement qui rassemblent du public. Et entre les lignes, il est possible de comprendre que le monde du sport ne tournera pas rond avant la mi-juillet à minima. « Les festivals et événements avec un public nombreux ne pourront pas se tenir jusqu'à mi-juillet » a annoncé le chef de l'Etat.

Une déclaration qui va aider les instances à prendre à statuer ?

Si l'éventualité d'une reprise de la saison est étudiée dans l'ensemble des ligues et fédérations françaises, les différentes instances vont devoir se résoudre à faire sans l'apport du public avant l'été. Un véritable coup dur pour l'image du sport français mais aussi pour la visibilité des sponsors et les différents clubs qui vont souffrir d'un manque à gagner important au niveau des revenus issus de la billetterie. Mais à crise sanitaire exceptionnelle, des mesures fortes sont adoptées et des décisions lourdes de conséquences vont devoir être prises notamment en prenant en compte les dernières déclarations d'Emmanuel Macron. La France continue d'attendre la fin du confinement et le monde du sport n'a pas fini d'être patient.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.