Corée du Sud : Battue, une jeune triathlète se suicide

Corée du Sud : Battue, une jeune triathlète se suicide©Media365

Thomas Siniecki : publié le jeudi 02 juillet 2020 à 13h34

Suk Hyeon-Choi, maltraitée par ses entraîneurs pendant plusieurs années, a mis fin à ses jours. La stupeur et l'indignation sont totales en Corée du Sud, où le comité olympique est notamment appelé à s'expliquer.

C'est un drame abominable qui vient d'être révélé en Corée du Sud : une jeune triathlète de 22 ans, Suk-Hyeon Choi, s'est suicidée après avoir été battue plusieurs années par ses entraîneurs. Elle avait pris des enregistrements de certaines scènes, dont une diffusée par la chaîne YTN où on entend un coach lui dire qu'elle doit « éviter de manger pendant trois jours », avant de lui demander de serrer les dents puis de la gifler. Sur le dernier message envoyé à sa mère, elle lui supplie de « révéler les pêchés » commis, ainsi que le montrent des captures d'écran diffusées sur les réseaux sociaux. « J'ai été battue si violemment que je pleure tous les jours », insistait-elle dans son journal intime.

« Tout le monde a ignoré ses plaintes »

La presse locale rapporte également qu'elle aurait été forcée de manger près de 150 euros de pain (!) en guise de punition pour ne pas être parvenue à contrôler son poids. La médaillée de bronze des Jeux Asiatiques juniors 2015 serait morte le mois dernier, dans son dortoir de Busan. Du côté du comité olympique sud-coréen, on assure avoir diligenté une enquête après la demande de la jeune fille au mois d'avril.

« Elle a cherché de l'aide auprès de nombreuses institutions, mais tout le monde a ignoré ses plaintes », assure pourtant une personne proche à l'agence Yonhap, ce qui alimente forcément les questions et doutes à propos de cette affaire. Le Comité olympique fait part de ses « profonds regrets » et assure que des « sanctions sévères » seront prononcées contre ceux qui ont commis ces actes, au-delà des suites judiciaires.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.