"Ce sont tous des..." : Fourcade pas tendre avec les politiques

"Ce sont tous des..." : Fourcade pas tendre avec les politiques©Panoramic

6Medias (avec Non stop zapping), publié le vendredi 23 février 2018 à 22h25

En duplex dans l'émission Quotidien ce vendredi, le biathlète français triple médaille d'or aux JO de Pyeongchang a évoqué les messages de félicitations qu'il a reçus. Tout en égratignant au passage certains politiciens.

On n'arrête plus Martin Fourcade.

Interviewé en duplex dans l'émission Quotidien sur TMC, le skieur s'est exprimé sur les nombreux messages qu'il a reçus après sa consécration au relais mixte. Et s'il s'est montré habile au tir à la carabine, il n'a pas eu sa langue dans sa poche au moment d'évoquer ce qu'il estime être "des tentatives de récupérations politiques".



"J'ai eu la chance de recevoir beaucoup de messages", explique celui qui a reçu trois médailles d'or lors des Jeux de Pyeongchang. L'intéressé a reçu des messages de toute part, notamment venant de personnalités publiques : "Il y en a qui m'ont extrêmement touché. Je vais vous parler de Jean Dujardin par exemple [...], du président qui m'a aussi envoyé un message". Mais dans le concert d'éloges, certains ont particulièrement déplu à "l'Ogre catalan" ."Pour ne pas vous mentir, il y en a certains aussi dont j'aurais aimé me passer. C'est la loi de la récupération politique", a plaisanté le biathlète. De quoi pousser Yann Barthès, présentateur de l'émission, à en savoir plus sur l'identité des politiciens concernés. Le natif de Pyrénées-Orientales n'a guère voulu s'épancher sur la question, préférant s'en sortir avec une habile pirouette. "Il y a une chanson sur les politiques, des Inconnus, qui résume bien le fond de ma pensée", sourit-il. Avant de poursuivre : "Ce sont vraiment tous des enfoirés, mais je préfère ne pas dire qui c'est."

Dans la matinée du vendredi 23 février, le sportif le plus titré des Jeux d'hiver s'était déjà distingué par une sortie remarquée. Face à un article du journaliste sportif, Pierre Ménès, évoquant un certain mépris pour le biathlon : "S'il (Martin Fourcade, ndlr) n'était pas Français, qui s'intéresserait franchement au biathlon, à part trois anciens chasseurs alpins ? Et puis encore heureux qu'il gagne des médailles, il y a cinquante épreuves dans cette discipline". Une pique controversée à laquelle Martin Fourcade a préféré ironiser sur Twitter : "Documenté, pertinent et plein d'entrain. Le meilleur du journalisme et de Pierre Ménès".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU