Carnet noir : Une légende du surf disparaît

Carnet noir : Une légende du surf disparaît©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le samedi 18 juillet 2020 à 17h29

Premier champion du monde hawaiien de l'histoire du surf, Derek Ho est décédé vendredi d'une crise cardiaque à 55 ans.


"Les légendes ne meurent jamais." Comme de nombreux autres surfeurs, le Français Jérémy Flores a rendu un dernier hommage sur les réseaux sociaux à Derek Ho, mythique surfeur hawaïen décédé vendredi d'une crise cardiaque à l'âge de 55 ans. Il s'était lui-même rendu à l'hôpital, avant de tomber dans le coma. "Je ne trouve pas les mots, je suis soufflé, a réagi le surfeur Jason Magallanes. J'ai surfé avec toi sur Goat Island il y a deux jours ! Je n'arrive pas à réaliser qu'on était encore ensemble et que maintenant tu es parti. Tu seras pour toujours mon frère." 

Né en 1964 à Kailua, Ho a commencé à surfer à l'âge de trois ans et est devenu en 1993 le premier champion du monde hawaïen de l'histoire. Il a remporté à quatre reprises la Triple couronne (1984, 1986, 1988 et 1990) et deux fois le très convoité Pipe Masters, en 1986 et en 1993. Surnommé "Uncle D", il avait suivi les traces de son frère aîné Michael, vainqueur deux fois de la Triple couronne (1983 et 1985), et qui est le père des surfeurs professionnels Mason et Coco Ho. 

Le surfeur et chanteur hawaïen Landon McNamara lui a écrit un message poignant sur Instagram, en légende d'une vidéo où il surfait à ses côtés. "Au début de ce clip, vous pouvez voir que je me retire, pour une seule raison : parce que j'ai vu que l'oncle Derek Ho y allait. Et je ne vais même pas essayer de dire que je lui ai laissé la vague, parce qu'à mes yeux, chaque vague qu'il voulait était à lui. Voilà à quel point je le respectais, et à quel point c'était une idole pour moi. J'ai eu la chance de partager des séances comme celle-là avec lui. Je n'oublierai jamais", écrit-il.  

Vos réactions doivent respecter nos CGU.